NOUVELLES
08/06/2016 12:02 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Syrie: Damas d'accord pour des convois d'aide vers trois nouvelles localités

Le gouvernement syrien a donné son autorisation à l'ONU pour envoyer de l'aide par la route vers trois nouvelles localités assiégées, a indiqué mercredi le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Il s'agit de Daraya, Douma et Mouadamieh, trois localités situées près de Damas, a-t-il précisé.

L'ONU avait récemment demandé à avoir un accès humanitaire pendant le mois de juin à 17 localités encerclées et Damas avait initialement donné son feu vert pour douze d'entre elles.

L'ONU a désormais reçu l'accord pour 15 des 17 localités assiégées et va "continuer à demander des autorisations pour des convois terrestres", a précisé le porte-parole.

Les deux seules des 17 localités pour lesquelles l'ONU n'a pas encore eu le feu vert sont Al-Waer, un quartier de Homs (centre), et Zabadani, dans la banlieue rurale de Damas.

Quant aux largages d'aide par avion, une possibilité évoquée en cas de blocage persistant de l'accès terrestre, "cela reste une option mais nous devons avoir l'autorisation" de Damas, a-t-il ajouté. "L'objectif est d'essayer de livrer le plus d'aide possible par la route", a-t-il répété.

Les grandes puissances avaient convenu le mois dernier que si l'aide humanitaire continuait à être bloquée, l'ONU commencerait des largages aériens à partir du 1er juin. Mais l'ONU avait ensuite décidé de privilégier la voie terrestre et de n'utiliser la voie aérienne qu'en dernier recours en raison des difficultés logistiques et de sécurité que les largages posent.

Près de 600.000 personnes, selon l'ONU, vivent en Syrie dans 19 zones ou localités encerclées par les belligérants, principalement par les troupes du régime, et près de quatre millions dans des zones difficiles d'accès. Nombre d'entre eux souffrent de malnutrition.

avz/vog