NOUVELLES
08/06/2016 09:41 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Seuls 11,3% des Brésiliens soutiennent le président par intérim

Le gouvernement du président brésilien par intérim, Michel Temer, n'est soutenu que par 11,3% des Brésiliens, comme la présidente de gauche Dilma Rousseff (11,4%) avant sa mise à l'écart du pouvoir, selon un sondage publié mercredi.

L'enquête d'opinion révèle aussi que 54,8% des Brésiliens estiment que le gouvernement de M. Temer "est semblable à celui de Dilma Rousseff et que l'on ne perçoit aucun changement dans le pays".

Mais seules 28% des personnes interrogées rejettent le gouvernement Temer, bien moins que les 62,4% qui rejetaient celui de Mme Rousseff, précise l'enquête commandée par la Confédération nationale de transports (CNT) à l'institut MDA.

Et 62,4% des sondés considèrent la mise à l'écart de la présidente comme "correcte" contre 33% qui pensent le contraire.

Suspendue de ses fonctions le 12 mai pour un maximum de 180 jours, en attendant son procès par le Sénat pour maquillage de comptes publics, la présidente de gauche a dû laisser sa place à son vice-président Michel Temer. Elle le considère comme un "traître" qui a ourdi un "coup d'Etat" parlementaire.

Mardi, le parquet a requis l'incarcération des présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale, d'un ancien ministre et d'un ancien chef de l'Etat, tous des alliés du président Michel Temer : ils sont accusés d'avoir tenté d'interférer dans l'enquête sur le gigantesque scandale de corruption Petrobras.

Bien que Dilma Rousseff n'ait pas été accusée formellement d'avoir participé à ce réseau de corruption, 66,9% des personnes sondées estiment que la présidente y est mêlée.

Un total de 2.002 personnes ont été interrogées du 2 au 5 juin dans le cadre du sondage MDA dont la marge d'erreur est de 2,2 points de pourcentage.

mel/cdo/ka/ib

PETROBRAS - PETROLEO BRASILEIRO