NOUVELLES
08/06/2016 07:18 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Mercato - Les Anglais à l'assaut de la suprématie espagnole

Les entraîneurs les plus cotés de la planète sont nombreux à avoir rejoint la Premier League anglaise, où ils jouiront de moyens décuplés pour bâtir la meilleure équipe possible, et concurrencer les superpuissances espagnoles qui règnent sans partage sur les compétitions européennes.

. Allemagne

Le Bayern Munich s'est vite mis au travail pour forger un effectif de qualité autour de son nouvel entraîneur, Carlo Ancelotti. Le club bavarois, incapable de remporter la Ligue des champions sous l'ère Guardiola, a fait venir la jeune pépite portugaise Renato Sanches et le défenseur central du Borussia Dortmund Mats Hummels.

Le BVB, qui a aussi vu partir le milieu international allemand Ilkay Gündogan à Manchester City, a bien réagi en recrutant le grand espoir français Ousmane Dembélé, le défenseur central de Barcelone Marc Bartra, le milieu du Bayern Munich Sebastian Rode, et le jeune espoir turc Emre Mor, en provenance du club danois de Nordsjelland.

. Angleterre

Nouveaux coaches cherchent buteurs. A Manchester United, Mourinho pourrait retrouver Zlatan Ibrahimovic, après avoir enregistré l'arrivée du défenseur ivoirien de Villarreal Eric Bailly. MU rêve également du retour triomphal de Paul Pogba (Juventus).

A City, l'heure est à un nouveau cycle comme l'indique la signature officielle de Gündogan (Dortmund) pour près de 25 millions d'euros, qui entre en concurrence avec Yaya Touré. A Chelsea également l'été pourrait être agité même si l'Italien Conte, que l'on dit logiquement attiré par le marché romain (Nainggolan, Rudiger), semble avoir pris un peu de retard.

Après avoir déjà acheté Granit Xhaka à Mönchengladbach contre près de 40M EUR, Arsenal rêve de piller le champion Leicester (Vardy, Mahrez et Kante). Une chose semble sûre: avec l'entrée en vigueur des colossaux nouveaux droits TV de la Premier League, les richissimes clubs anglais devraient dépenser encore plus sans compter.

. Espagne

Pourquoi changer ce qui fonctionne ? L'effectif de Barcelone devrait rester plutôt stable même s'il faudra pallier quelques manques criants, en attirant notamment un défenseur central et un attaquant pour soulager la "MSN" (Messi, Suarez, Neymar) la saison prochaine. A Sergi Roberto ou Aleix Vidal, déjà blaugranas, devrait logiquement échoir la tâche de remplacer Dani Alves, sur le départ.

Tout auréolé de sa première Ligue des champions en tant qu'entraîneur, Zinedine Zidane pourra façonner le Real Madrid à son goût cet été. Il aura notamment besoin de recruter un latéral gauche pour doublonner Marcelo et d'un milieu pour renforcer un secteur trop friable. Pourra-t-il s'appuyer sur une "french connection" pour attirer le très convoité Paul Pogba ?

Quant à Diego Simeone, il souhaiterait recruter de quoi rivaliser avec les tous meilleurs. Il devrait pouvoir compter sur Antoine Griezmann, qui a explosé cette saison sous ses ordres et serait sur le point de prolonger. Comme le Real, l'"Atleti" risque de toute façon de beaucoup recruter pour anticiper une éventuelle confirmation de leur interdiction de recrutement par la Fifa.

. France

Une superstar à remplacer et un entraîneur sur la sellette d'un côté, un club toujours à vendre de l'autre: les deux rivaux de la Ligue 1, le Paris SG et Marseille, s'apprêtent à un mercato compliqué à partir du 9 juin. Le premier veut remporter la Ligue des champions, mais ne devrait plus se focaliser pour cela sur le recrutement d'une superstar. Ce changement de braquet pourrait se faire sans Laurent Blanc, possiblement remplacé par l'entraîneur de l'Atletico Madrid, Diego Simeone, ou le technicien du FC Séville, Unai Emery, évoqué par les médias français de manière plus insistante.

L'urgence est toutefois moindre à Paris qu'à l'OM, le PSG jouissant toujours d'un effectif qui reste de qualité malgré le départ de Zlatan Ibrahimovic. En vente, le club phocéen n'a pas trouvé de repreneur jusqu'à présent, ce qui entrave le mercato. Seule certitude: il perdra très probablement ses trois meilleurs éléments de la saison précédente, le gardien et capitaine Steve Mandanda, le milieu Lassana Diarra et son meilleur buteur, le Belge Michy Batshuayi. De nombreux joueurs en prêt (Lucas Silva, Florian Thauvin, Javier Manquillo, Steven Fletcher...) devraient également faire leurs valises.

. Italie

En Italie, chacun cherchera à s'armer pour concurrencer la Juventus, mais pour l'instant c'est le calme plat. Les Turinois, champions en titre, vont d'abord s'attacher à conserver Paul Pogba et Alvaro Morata, avant d'apporter peut-être quelques retouches à un effectif qui a déjà beaucoup d'allure. Massimiliano Allegri aimerait un N.10, qui pourrait être Pjanic (AS Roma). Dani Alves serait selon les médias italiens sur le point de signer, alors que le milieu de Valence Andre Gomes est une autre piste.

Naples, qui jouera la C1, semble le mieux placé pour attirer le buteur de Pescara Gianluca Lapadula, qui a fait beaucoup de dégâts cette saison en Serie B avec 30 buts. La Roma espère de son côté pouvoir conserver Digne, Pjanic et Szczesny, mais aussi Nainggolan, convoité par Chelsea.

cda/yk/jco