NOUVELLES
08/06/2016 02:06 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

L'artiste russe Pavlenski condamné à une amende pour avoir mis le feu aux portes de l'ex-KGB (juge)

L'artiste russe Piotr Pavlenski a été condamné mercredi par un tribunal de Moscou à une amende de 500.000 roubles (environ 6.800 euros) pour avoir mis le feu aux portes du siège des services secrets russes (FSB, ex-KGB), repartant ainsi libre de son procès.

"Merci à tous pour votre soutien, merci à tous ceux qui n'ont pas eu peur", a lancé après sa condamnation M. Pavlenski, qui encourait jusqu'à trois ans de camp pour son acte. L'artiste a toutefois indiqué qu'il ne pourrait pas s'acquitter de son amende.

La justice a reconnu l'artiste coupable d'avoir "endommagé un site du patrimoine culturel" en mettant le feu aux portes de la Loubianka, le siège historique des services de sécurité russes et symbole des purges staliniennes des années 1930.

Le juge a expliqué que l'amende avait été ramenée de 1,5 million de roubles à 500.000 en raison des sept mois que Piotr Pavlenski a passé en détention depuis son arrestation.

Le Parquet russe avait requis lundi une simple amende contre l'artiste, père de deux jeunes enfants, faisant preuve d'une clémence inattendue par rapport à la peine encourue.

Âgé de 32 ans, Pavlenski est coutumier des "performances" à connotation politique. Il s'était notamment cloué en 2013 la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge et cousu la bouche en 2012 en soutien aux jeunes femmes du groupe Pussy Riot qui avaient ete arrêtées.

am-pop/kat/jh