NOUVELLES
08/06/2016 07:11 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Des frappes aériennes font au moins 15 morts en Syrie

BEYROUTH — Des frappes aériennes lancées contre des quartiers rebelles de la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, ont tué au moins 15 civils en plus de faire de nombreux blessés.

La ville est le théâtre d'une recrudescence de la violence depuis deux jours.

Les forces gouvernementales pilonnent les secteurs contrôlés par l'insurrection dans l'est de la ville, tandis que les rebelles bombardent les quartiers contrôlés par le régime dans l'ouest.

Des militants rapportent qu'une des frappes de mercredi s'est produite près de l'hôpital Bayan, dans le quartier rebelle de Shaar, faisant dix morts.

Des vidéos mises en ligne par les militants témoignent d'une destruction massive; des immeubles sont la proie des flammes et une dense fumée noire s'élève dans le ciel. Des blessés sont placés à bord d'ambulances. Un corps recouvert d'une épaisse couche de poussière gît dans une rue jonchée de débris.

L'Association des médecins indépendants — qui se présente comme une organisation humanitaire syrienne — affirme sur Twitter que le premier étage d'un de ses hôpitaux pédiatriques a été détruit par une frappe aérienne.

Le bilan de 15 morts a été fourni par l'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres.