NOUVELLES
08/06/2016 02:15 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Bangladesh: la police tue un quatrième islamiste soupçonné de meurtre

La police du Bangladesh a tué mercredi un islamiste, le quatrième en deux jours, dans le cadre d'une nouvelle opération contre des jihadistes soupçonnés d'avoir commis une série d'assassinats, a annoncé un responsable policier.

Cet homme de 25 ans a été abattu pendant une fusillade avec la police dans le district de Bogra (nord) où il est soupçonné d'avoir jeté une bombe dans une mosquée chiite l'an dernier, a-t-il précisé.

Kawser, de son seul nom, est le quatrième membre du groupe jihadiste local Jamayetul Mujahideen Bangladesh (JMB) tué depuis mardi. Ce groupe interdit est accusé de dizaines de meurtres de représentants de minorités religieuses, d'intellectuels et de défenseurs de la laïcité.

"Kawser a été tué pendant une fusillade entre la police et des membres du JMB sous un pont à Bogra", a dit le porte-parole de la police de Bogra, Gaziur Rahman, à l'AFP. "Il est mort lors de son transfert à l'hôpital".

"Il avait pris part à l'attentat à la bombe contre une mosquée chiite de Bogra en octobre et nous pensons qu'il a aussi participé à d'autres assassinats", a ajouté Rahman.

Trois responsables de "haut rang" du JMB ont été tués mardi lors d'opérations de la police à Dacca et dans le nord-ouest.

La communauté internationale exerce une pression croissante sur les autorités du Bangladesh pour qu'elles mettent fin à cette série de meurtres qui a fait plus de 40 morts en trois ans.

Au cours des quatre derniers jours, un prêtre hindou de 70 ans, un commerçant chrétien et la femme d'un policier antiterroriste ont été tués par balles ou à coups de machettes.

Le gouvernement de Sheikh Hasina impute ces assassinats à des islamistes bangladais, niant toute présence au Bangladesh de l'EI et d'une branche d'Al-Qaïda dans le sud de l'Asie.

Selon les experts, la vague de répression ayant visé l'opposition, dont le principal parti islamiste Jamaat-e-Islami, a poussé à la radicalisation un bon nombre d'opposants.

sa/sj/ef/ros