DIVERTISSEMENT
08/06/2016 09:00 EDT | Actualisé 08/06/2016 11:05 EDT

Antoine Bertrand victime d'un infarctus du myocarde (VIDÉO)

Cest à l'émission Puisqu'il faut se lever qu'Antoine Bertrand a avoué à Paul Arcand avoir été victime d'un infarctus du myocarde en plein tournage de la populaire émission Les pays d'en haut mercredi dernier.

Dans l'entrevue accordée mercredi matin, le comédien a expliqué le malaise qu'il a eu : «Mercredi dernier, j'étais sur le plateau des Pays d'en haut. Ça faisait 3-4 jours que j'avais des petites douleurs au bras et serrements au thorax, qui partaient et arrivaient. Mercredi, ça ne partait pas. J'ai écouté mon corps, j'en ai parlé. Et c'était le bras droit, que les gens le sachent.»

Heureusement, un docteur était présent sur place. En examinant le comédien, il lui a fortement conseillé d'aller à l'urgence de l'Hôpital Saint-Luc. Transféré à l'Hôtel-Dieu, l'acteur a commencé à se sentir mieux.

«J'avais une artère 100 % bloquée. Ce qui est assez étonnant, étant donné mes choix de vie impeccables.»

Malgré la grosse peur qu'il a eu, Bertrand a pu quitter l'hôpital samedi après-midi. «À 38 ans, j'étais le plus jeune sur l'étage. Je n'ai pas eu de trophée, mais tout un coup de pied au cul!»

Conscient de son état de santé, le comédien a admis qu'il devra réviser quelques aspects de son mode de vie : «J'ai un surplus de poids important, j'ai été un gros fumeur... J'ai déjà fait des tests il y a un an et demi : à part ma tension élevée, j'étais tout de même en bonne santé», avoue le comédien, surpris.

«Je le prends comme un wake-up call ultime. Je me trouve plus chanceux que j'ai eu peur. Une semaine plus tard, je suis en lune de miel avec mon infarctus. J'ai eu peur, donc c'est facile de faire des changements. Ça fait une semaine que je ne fume pas, je mange excessivement bien. Ça peut arriver autour de toi, mais c'est rien comme si ça t'arrive à toi. La peur est là, Paul, mais les bons choix aussi.»

Arcand a visé dans le mille en demandant : «Est-ce que sur le plan de la carrière, ça va influencer tes choix?»

«Je fais un retour progressif au travail. Je suis sur deux plateaux en ce moment : Les pays d'en haut et le film Les Bougons. L'année dernière, j'ai tourné 100 jours, j'ai fait 5 shows de théâtre. J'ai brûlé la chandelle par les deux bouts... À 25 ans, ça s'endurait mieux. Ça relativise bien des affaires. Je suis rendu bien contemplatif, Paul : je suis ému par un pissenlit», a lancé Bertrand en riant.

Catégorique, le comédien a affirmé que c'était la dernière fois qu'il allait parler de son problème de santé : «La nouvelle était pour sortir : je voulais diriger l'annonce. Je voulais dire que je ne reparlerai plus de ça.» 10-4.

INOLTRE SU HUFFPOST