NOUVELLES
08/06/2016 06:13 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Afrique du Sud: des applis de portable provoquent le chaos au parc Kruger

Les applications de téléphone portable qui répertorient en temps réel les lieux où se trouvent les animaux les plus prisés des touristes provoquent des accidents et embouteillages dans les parcs sud-africains, dont le célèbre Kruger, ont dénoncé mercredi les autorités.

"L'utilisation croissante de ces applications s'est traduite par une augmentation des infractions dans les parcs, notamment des excès de vitesse mais aussi des embouteillages et la mort d'animaux provoqués par des visiteurs qui se précipitent et s'agglutinent" pour observer la faune, a expliqué SanParks (parcs nationaux sud-africains) dans un communiqué.

"Nous apprécions le fait que la technologie a progressé et que les visiteurs en profitent, cependant cela met en péril les bonnes conditions pour observer les animaux dans les parcs nationaux", a ajouté l'organisme.

Les applications comme "Latest Sightings" permettent aux utilisateurs de partager des informations sur la présence à tel ou tel endroit des lions léopards et autres rhinocéros dans les parcs sud-africains.

SanParks affirme avoir été "inondé de plaintes de dizaines de clients" relatives à l'usage de ces applications qui tendent à provoquer un "empressement malsain des visiteurs à violer les règles".

La responsable du tourisme pour SanParks, Hapiloe Sello, a dit réfléchir aux "moyens légaux pour réduire l'utilisation de ces applications" lors des safaris.

Le phénomène est particulièrement criant au Kruger (nord-est), le plus grand parc national d'Afrique du Sud très prisé des touristes. D'une superficie de 20.000 km2, soit plus de deux fois la Corse, il abrite quelque 1.500 lions, 12.000 éléphants, 1.000 léopards et 5.000 rhinocéros, en plus des girafes, buffles et autres gazelles.

De nombreux braconniers opèrent dans ce parc frontalier du Zimbabwe et du Mozambique, où des centaines de rhinocéros sont massacrés chaque année pour leurs cornes, dotées, selon des croyances non prouvées, de vertus médicinales.

bed/pid/dab