POLITIQUE
06/06/2016 02:27 EDT | Actualisé 06/06/2016 02:30 EDT

Justin Trudeau n'est pas le «premier ministre des homosexuels», dénonce un groupe de femmes ultraconservatrices

OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau s’est attiré les foudres d’un groupe de femmes conservatrices en raison de son engagement envers la communauté LGBTQ.

Gwen Landolt, fondatrice de REAL Women of Canada, représente un groupe de femmes ultraconservatrices qui militent contre l’avortement et qui font la promotion de la famille judéo-chrétienne dite traditionnelle.

"Justin Trudeau [...] ne comprend pas qu’il est le premier ministre du Canada et non le premier ministre des homosexuels."

La semaine dernière, elle a vivement critiqué le premier ministre pour sa décision de faire flotter le drapeau arc-en-ciel sur la colline du Parlement à Ottawa, pour la première fois dans l’histoire du pays, afin de donner le coup d’envoi au mois de la fierté gaie.

« Justin Trudeau, avec son enthousiasme puéril pour l’agenda des homosexuels, ne comprend pas qu’il est le premier ministre du Canada et non le premier ministre des homosexuels », a-t-elle dit au site de nouvelles pro-vie LifeSiteNews.

« Hisser le drapeau homosexuel sur les terres du Parlement démontre le point de vue étroit, extrémiste et exclusif du gouvernement libéral actuel. Le drapeau arc-en-ciel représente la vision d’un groupe d’intérêts activiste seulement. Le fait de hisser ce drapeau est offensant pour tous les Canadiens qui ont à cœur l’histoire, la culture et les traditions du Canada », a ajouté Gwen Landolt.

Jeff Gunarson, de la Coalition nationale pour la vie, a fait écho à ces commentaires. « Ce n’est pas surprenant que Trudeau et le gouvernement libéral soient prêts à faire n’importe quoi pour octroyer des droits spéciaux afin d’apaiser le lobby gay », a-t-il critiqué, en entrevue avec LifeSiteNews.

Un allié « indéfectible »

Depuis son entrée en fonction, Justin Trudeau multiplie les actions pour aider la communauté LGBTQ – un engagement qui lui a valu le prix Laurent McCutcheon 2016 décerné par la Fondation Émergence.

Le président de la Fondation, Claude Leblond, a décrit le premier ministre comme un allié « indéfectible » des gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres et queers.

Dès son entrée en fonction, le premier ministre a annoncé son intention d’accorder le pardon posthume à des centaines d’homosexuels condamnés en raison de leur orientation sexuelle, ainsi qu’à ceux condamnés pour « grossière indécence » ou « sodomie ».

Son gouvernement a également annoncé qu’il déposera un projet de loi pour assurer la protection « pleine et entière » des personnes transgenres. La ministre fédérale de la Justice a le mandat d’ajouter « l’identité de genre au nombre des motifs de distinction illicites » et aux groupes identifiables protégés par les dispositions de propagande haineuse du Code criminel.

En plus d’avoir hissé le drapeau arc-en-ciel au Parlement, Justin Trudeau sera le premier premier ministre canadien qui participera à la Marche de la fierté gaie de Toronto le 3 juillet. Il a déjà confirmé qu’il assisterait au défilé à Montréal en août.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les pays qui ont dit oui Voyez les images