NOUVELLES
05/06/2016 09:58 EDT | Actualisé 06/06/2017 01:12 EDT

Transat NY-Vendée - Guerre des nerfs à l'approche du golfe de Gascogne

Jérémie Beyou (Maître Coq) pointait toujours en tête de la Transat New York-Vendée dimanche soir mais le vent s'effondrait à l'approche du golfe de Gascogne, entraînant un regroupement à quelque 500 milles (environ 925 km) de l'arrivée aux Sables-d'Olonne.

Après la dépression, la pétole (calmes): un mur (presque) sans vent va se dresser lundi et mardi devant les premiers concurrents de cette course partie le 29 mai de New York.

Les organismes et les bateaux vont pouvoir souffler mais les nerfs des trois skippers qui peuvent encore l'emporter seront mis à rude épreuve. Beyou a l'avantage mais il est suivi de près par Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), longtemps en tête, n'est pas loin.

Une nouvelle course commence...

"Celui qui arrivera à faire la bonne ETA (heure estimée d'arrivée, ndlr) sera vraiment fort, a déclaré Josse. L'arrivée dans le golfe (de Gascogne) nous promet un barrage sans vent, avec deux jours à 4 noeuds. Ça va être compliqué, même si les modèles (météo) nous donnent des passages".

"Il va me falloir un peu de réussite pour parvenir à gagner, a reconnu Thomson. Le vent va complètement tomber d'ici Les Sables-d'Olonne. Cela peut créer des opportunités tactiques. En fait, il faudrait que les autres cassent ou fassent une erreur pour que je puisse les dépasser. Et je ne souhaite cela à personne".

Les retardataires vont eux aussi profiter de ce "passage à niveau", au premier rang desquels Paul Meilhat (SMA), en 4e position et qui bénéficie encore de vents soutenus.

Classement dimanche à 19h00 heure française (17h00 GMT):

1. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 543,6 milles de l'arrivée

2. Sébastien Josse (FRA/Edmond de Rothschild) à 8,3 milles du premier

3. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 48,8

4. Paul Meilhat (FRA/SMA) à 387,9

5. Tanguy de Lamotte (FRA/Initiatives Coeur) à 515

...

heg/tba