NOUVELLES
05/06/2016 12:24 EDT | Actualisé 06/06/2017 01:12 EDT

Manif contre l'abolition de l'immunité de certains membres du Parlement turc

ISTAMBOUL — Plus d'un millier de personnes ont participé à une manifestation organisée par un parti d'opposition prokurde à Istanbul, dimanche, afin de protester contre le fait que certains députés aient été dépouillés de leur immunité parlementaire.

Le mois dernier, le Parlement de la Turquie avait approuvé des amendements à la Constitution permettant de traduire en justice près de 140 députés, pour la plupart membres du Parti démocratique du peuple (HDP).

Le coprésident de la formation politique, Selahattin Demirtas, a déclaré que ses collègues et lui-même ne craignaient pas de se retrouver devant les tribunaux, mais qu'ils souhaitaient être jugés par une vraie autorité judiciaire, ce qui, selon lui, n'existe pas dans le pays.

Les amendements ont été proposés par le Parti de la justice et du développement (AKP), la formation au pouvoir, après que le président Recep Tayip Erdogan eut accusé le HDP d'être la branche politique des rebelles kurdes et réclamé que ses membres soient jugés pour terrorisme.

M. Demirtas a soutenu que le président tentait encore de se venger de la victoire électorale du HDP en juin 2015, qui avait permis au parti d'entrer au Parlement.

Il a ajouté que c'était pour cette raison que M. Erdogan utilisait des chars d'assaut, des blindés et des canons contre les foules dans le cadre d'opérations militaires à grande échelle dans le sud-est du pays.

Le conflit entre l'État turc et les rebelles indépendantistes kurdes a repris de plus belle à la suite de l'effondrement, l'été dernier, d'une trêve de deux ans et demi avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Les rebelles ont creusé des tranchées, érigé des barricades et installé des explosifs afin d'empêcher les autorités d'atteindre les régions où ils veulent obtenir leur autonomie.

La Turquie et ses alliés considèrent le PKK, qui se bat depuis des décennies contre le gouvernement turc dans le cadre d'une insurrection qui a fait des dizaines de milliers de morts, comme une organisation terroriste.