NOUVELLES
05/06/2016 12:12 EDT | Actualisé 06/06/2017 01:12 EDT

Les électeurs suisses disent non au revenu de base inconditionnel

LAUSANNE, Suisse — Les électeurs suisses ont rejeté massivement une proposition qui aurait garanti à chaque habitant du pays un revenu de base inconditionnel, selon les projections publiées dimanche par le diffuseur national SRF1.

En vertu de ce projet, les huit millions de citoyens de la riche nation auraient reçu environ 3300 $ CAN par mois, soit assez pour couvrir leurs besoins essentiels.

Les partisans de cette idée ont fait valoir qu'un tel revenu permettrait aux gens de se libérer des emplois pénibles et dénués de sens afin de se consacrer à des objectifs plus productifs ou créatifs. Les détracteurs ont soutenu que cette mesure ferait exploser les dépenses de l'État et encouragerait l'oisiveté, des arguments qui ont apparemment réussi à convaincre l'électorat.

En se basant sur le décompte partiel des résultats pour 19 cantons, la firme de sondage gfs.bern a calculé qu'environ 78 pour cent des électeurs s'étaient opposés à la proposition et que 22 pour cent avaient voté en sa faveur.

Le gouvernement suisse avait lui-même conseillé à l'électorat de refuser le projet présenté par des groupes de gauche ayant recueilli les 100 000 signatures nécessaires pour forcer la tenue d'un vote sur cette question.

Le principe a toutefois séduit quelques économistes, qui ont affirmé que le revenu de base pourrait remplacer les prestations d'aide sociale traditionnelles et offrir les mêmes chances à tous les Suisses.

Les travailleurs salariés gagnant plus que ce revenu n'auraient reçu aucune somme additionnelle alors que les enfants auraient touché un quart du montant accordé aux adultes.

La ville néerlandaise d'Utrecht prévoit tester un plan similaire sur une période de deux ans, donnant de l'argent à ses résidants qui reçoivent déjà des prestations de l'État.