NOUVELLES
05/06/2016 08:10 EDT | Actualisé 06/06/2017 01:12 EDT

France/présidentielle : la tête de file de la gauche radicale lance sa campagne

Tête de file de la gauche radicale française, Jean-Luc Mélenchon a lancé dimanche à Paris sa campagne pour la présidentielle de 2017 devant des milliers de supporteurs, alors même que les grands partis n'ont pas encore désigné leurs candidats.

"Je vous appelle à une campagne qui n'est pas simplement faite pour témoigner, je vous appelle à une campagne pour conquérir le pouvoir!", a lancé le candidat du mouvement "La France insoumise".

Sous l'étiquette "Front de gauche" avec les communistes, il avait réuni 11% des suffrages au premier tour de la précédente présidentielle, en 2012. Seul en lice pour l'instant, il dispose d'environ 12% des intentions de vote dans les sondages pour 2017.

"Nous avons été quatre millions, nous devons être huit millions", a-t-il fixé comme objectif à ses partisans.

Ancien ministre âgé de de 64 ans, connu pour son emphase de tribun, M. Mélenchon a défendu son choix de partir très tôt en campagne : ce n'est pas "en se groupant comme un troupeau affolé derrière les moins-disants, les plus usés, les derniers arrivés que nous trouverions notre chemin".

L'opposition de droite doit organiser des primaires à l'automne pour désigner son candidat. A cette heure, le maire de Bordeaux (sud-ouest) et ancien Premier ministre Alain Juppé fait figure de favori.

A gauche, le président socialiste François Hollande n'a pas dit s'il sera candidat à sa réélection. Les sondages ne lui donnent actuellement que 14% d'intentions de vote mais aucune alternative ne se distingue clairement dans son camp.

La présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, portera à nouveau les couleurs de l'extrême droite. En 2012, elle avait réuni près de 18% des suffrages au premier tour. Les sondages la donnent présente au second tour en 2017.

lum-pg/chp/mct