NOUVELLES
05/06/2016 03:18 EDT | Actualisé 06/06/2017 01:12 EDT

Bahreïn: des condamnés pour "terrorisme" empêchés de fuir en Iran par la mer

Les gardes-côtes de Bahreïn ont déjoué une tentative de faire passer en Iran huit jeunes condamnés ou recherchés pour des affaires "terroristes" dans le petit royaume du Golfe, selon les médiats bahreïnis dimanche.

Les huit jeunes ont été arrêtés, en même temps que deux passeurs clandestins, au large de Bahreïn à bord d'une embarcation rapide qui mettait le cap sur l'Iran, sur l'autre rive des eaux du Golfe, a précisé l'agence officielle Bna.

L'agence publie une liste nominative des huit jeunes et précise que sept d'entre eux étaient recherchés pour purger des peines de prison allant de 10 à 15 ans, sans préciser s'ils avaient été jugés par contumace. Le huitième était recherché pour une affaire "terroriste".

La tentative d'évasion a été planifiée par deux Bahreïnis, condamnés l'un à la perpétuité et l'autre à 10 ans de réclusion, et actuellement en fuite en Iran, ajoute l'agence.

Bahreïn entretient des rapports tendus avec l'Iran, qu'il accuse de s'ingérer dans ses affaires et d'entretenir la violence dans le pays, théâtre de troubles sporadiques depuis la répression en 2011 d'un mouvement de protestation animée par la majorité chiite.

Depuis, la justice bahreïnie a alourdi les peines de prison contre les suspects reconnus coupables de violences, que les autorités attribuent régulièrement à des "terroristes" bénéficiant selon elles de la "complicité" de l'Iran.

Le pouvoir nie toute discrimination envers les chiites à Bahreïn, où de nombreux opposants sont actuellement emprisonnés.

bur/tm/jri