NOUVELLES
05/06/2016 02:14 EDT | Actualisé 06/06/2017 01:12 EDT

Allemagne: Merkel est un "dictateur", pour un leader d'extrême droite

Un leader d'extrême droite allemand a qualifié la chancelière allemande Angela Merkel de "dictateur" qui veut "remplacer le peuple allemand" par des migrants, a rapporté dimanche un journal.

Alexander Gauland, vice-président du parti populiste Alternative pour l'Allemagne (AfD), a accusé la chancelière, lors d'un meeting dans une petite ville proche de Berlin, d'être en train de transformer radicalement l'aspect du pays avec sa politique d'asile très souple, selon le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung.

Qualifiant Mme Merkel de "chancelière-dictateur", sous les applaudissements de la foule, il a accusé les grands partis allemands de mener une politique d'"invasion humaine", une "tentative de remplacer progressivement le peuple allemand par des populations venues des quatre coins du monde".

Ces remarques ont ensuite été postées sur YouTube. On y voit également M. Gauland, 75 ans, lire une pancarte tenue par un militant et disant: "Aujourd'hui nous sommes tolérants et demain nous serons des étrangers dans notre propre pays", un slogan utilisé par le parti néonazi NPD.

M. Gauland s'est, ces derniers temps, fait remarquer par ses sorties sur les footballeurs d'origine étrangère de l'équipe allemande, disant que personne ne voudrait pour voisin de Jerome Boateng, dont le père est ghanéen, ou que l'équipe nationale "n'est plus allemande dans le sens classique du terme".

L'AfD, vieux de trois ans, a pris une position de plus en plus anti-immigrants et anti-islamisque alors que l'Allemagne a accepté l'an dernier 1,1 million de demandeurs d'asile. Les sondages lui attribuent environ 15% des intentions de vote.

dlc/ach/ia/jh