NOUVELLES
04/06/2016 19:10 EDT | Actualisé 05/06/2017 01:12 EDT

Oscar Rivas a eu besoin de moins de deux minutes pour vaincre Jeremy Bates

MONTRÉAL — Jeremy Bates s'est affublé du surnom «The Beast», mais il a plus ressemblé à un inoffensif mouton contre Oscar «Kaboom» Rivas, samedi soir au Centre Bell.

À son premier combat depuis novembre 2015, Rivas, un poids lourd d'origine colombienne, n'a fait qu'une bouchée de l'Américain de Charleston, en Virginie-Occidentale, l'emportant par arrêt de l'arbitre après seulement 1:47 d'action.

Il n'a fallu que 30 secondes à Rivas (19-0-0, 14 K.O.) pour faire sentir ses coups explosifs sur l'adipeuse charpente de son rival qui n'a jamais été dans le coup.

Bates (26-18-1, 22 K.O.), qui avait gagné ses quatre derniers combats sans jamais atteindre le troisième round, a visité le plancher en trois occasions et l'arbitre n'a pas eu d'autres choix, selon les règles, de mettre fin à l'affrontement.

Rivas a ainsi mérité une huitième victoire d'affilée avant la limite, et quatre d'entre elles ont été obtenues dès l'engagement initial.

Après sa brève séance de défoulement, Rivas a admis qu'il s'attendait à une opposition un peu plus coriace.

«Je m'étais préparé pour un combat plus long, contre un adversaire ayant de l'expérience, mais j'ai su me servir de ma vitesse», a analysé le costaud boxeur, qui s'attend maintenant à retourner dans le ring dès le mois de juillet.

Une 13e pour Bouchard

En première partie de la soirée, le mi-moyen Sébastien Bouchard de Baie St-Paul, a mérité une 13e victoire en 14 combats, défaisant le Berge Arnaud Dimidschstein par décision unanime.

Bouchard, qui compte quatre victoires avant la limite, a expédié son rival au tapis à l'aide d'une solide gauche au troisième assaut, et il a dominé le combat. Deux des trois juges lui ont donné l'avantage dans chacun des huit assauts tandis que le troisième a accordé un round à Dimidschstein (11-11-2).

Le Montréalais Dario Bredicean (9-0-0) n'a fait qu'une bouchée du Hongrois Balasz Horvath (25-18-0, 6 KO), l'emportant par mise hors de combat après 2:35 du premier round dans un duel chez les super-moyens. Bredicean, un protégé de Lucian Bute, a récolté une troisième victoire avant la limite, expédiant son rival au tapis en trois occasions.

Chez les super-coqs, Vislan Dalkhaev, également de Montréal, a lui aussi conservé sa fiche parfaite grâce à une victoire par décision unanime contre le Mexicain Javier Franco, à l'issue d'un duel de six assauts. Pour Dalkhaev, il s'agissait d'un septième gain d'affilée.

Dans le premier combat de la soirée, le Torontois Parnell Fisher a signé la première victoire de sa carrière, à sa deuxième tentative, défaisant le Mexicain Larami Carmona (1-3-0) par décision unanime en quatre rounds, chez les poids plumes.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!