NOUVELLES
04/06/2016 07:32 EDT | Actualisé 05/06/2017 01:12 EDT

Niger: marche "en solidarité" contre Boko Haram à Niamey

Des dizaines de personnes ont manifesté samedi à Niamey en "solidarité" avec les populations du sud-est du Niger, proche du Nigeria, en proie depuis plus d'un an aux raids meurtriers de Boko Haram, a constaté l'AFP.

Aux cris de "Sauvez Diffa!, solidarité avec Diffa!" ou "Protection et assistance pour Diffa", ville frontalière endeuillée par des attaques jihadistes, les manifestants ont sillonné des rues de la capitale, avant de tenir un meeting devant le Parlement.

Acteurs de la société civile, syndicalistes et hommes politiques ont pris part à cette manifestation, la première du genre depuis l'entrée du Niger dans la guerre contre Boko Haram en février 2015.

Au milieu de la foule, juché sur les épaules de son père, un jeune garçon brandissait une minuscule pancarte sur laquelle était inscrit: "Je suis Diffa".

"On nous a dit que la fin de Boko Haram est toute proche", mais "l'insécurité domine", donc "nous interpellons le gouvernement pour qu'il révise sa politique", a déclaré Moussa Tchagari, responsable de l'ONG Alternative Espaces Citoyens et un des initiateurs de la manifestation.

L'insurrection de Boko Haram, lancée en 2009 dans le nord-est du Nigeria, a fait plus de 20.000 morts et contraint plus de 2,6 millions d'habitants à fuir leur foyer.

La région nigérienne de Diffa abrite plus de 240.000 réfugiés et déplacés internes, dont des milliers vivent aux crochets de la population locale déjà très pauvre, selon l'ONU.

Pour contenir les attaques incessantes et les infiltrations, les autorités ont décrété l'Etat d'urgence, évacué des secteurs, fermé des marchés, plombant ainsi l'économie locale alors que Diffa était déjà confrontée à des crises alimentaires répétées.

Mais en dépit d'un important déploiement militaire dans la zone, l'armée peine à contenir les assauts de Boko Haram.

Vendredi, au moins 30 militaires nigériens et deux soldats nigérians ont été tués lors d'une attaque massive lancée par Boko Haram à Bosso, une autre localité du Niger proche de la frontière avec le Nigeria, a annoncé samedi le ministère nigérien de la Défense.

bh/ck/gl

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!