NOUVELLES
04/06/2016 03:46 EDT | Actualisé 05/06/2017 01:12 EDT

Les forces irakiennes gagnent du terrain face à l'EI à l'ouest de Fallouja

Les forces irakiennes ont gagné du terrain samedi face au groupe Etat islamique (EI) à l'ouest de la ville de Fallouja qu'elles tentent de reprendre aux jihadistes, selon des sources militaires.

Les soldats et les policiers, appuyés par les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi dominées par les milices chiites, ont reconquis la localité de Saqlawiya, à environ 10 km au nord-ouest du fief jihadiste de Fallouja, dans la province occidentale d'Al-Anbar.

Le contrôle de la zone rurale autour de Saqlawiya permet d'assiéger totalement Fallouja, que les forces armées cherchent à reconquérir à la faveur d'une offensive lancée le 23 mai avec également l'appui aérien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

"La 14e division de l'armée et les Hachd al-Chaabi ont pris d'assaut le centre de Saqlawiya et hissé le drapeau irakien", a indiqué un communiqué du commandement des opérations militaires conjointes. Les policiers impliqués dans l'opération y ont également pénétré à partir d'un autre point d'attaque.

Alors que les troupes irakiennes conduites par les forces d'élite tentent de progresser pour entrer dans le centre de Fallouja, d'autres forces continuent de "nettoyer" les zones aux alentours pour faire en sorte à ce que la ville soit complètement isolée.

L'opération à Saqlawiya vise à couper Fallouja de Jazirat al-Khaldiyah, une région plus à l'ouest utilisée comme point de passage par l'EI pour se rendre dans d'autres régions d'Irak.

Le commandement militaire a affirmé qu'un raid de la coalition dans la région avait ciblé un bateau transportant des jihadistes qui tentaient de fuir Fallouja à travers l'Euphrate, tuant toutes les personnes à bord. Il n'a pas donné de chiffre précis.

L'EI s'est emparé de Fallouja, à 50 km à l'ouest de Bagdad, en janvier 2014, cinq mois avant son offensive fulgurante en Irak qui lui a permis de prendre le contrôle d'autres régions du pays dont Mossoul, la deuxième ville d'Irak dans le nord.

Quelque 50.000 civils se trouvent coincés dans le centre de Fallouja et plusieurs ONG ainsi que l'ONU se sont inquiétées de leur sort.

ak/jmm/tp/mer

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!