NOUVELLES
04/06/2016 11:02 EDT | Actualisé 05/06/2017 01:12 EDT

L'armée syrienne aux limites de la province de Raqqa, fief de l'ÉI

BEYROUTH — Les troupes syriennes ont atteint les limites de la province de Raqqa, samedi, qui abrite la capitale du califat autoproclamé du groupe armé État islamique (ÉI), dans le cadre de l'une des quatre offensives présentement en cours contre l'organisation islamiste en Syrie et en Irak.

L'ÉI, qui contrôle encore de larges pans de territoire dans les deux pays, se bat contre l'armée syrienne, des combattants soutenus par les États-Unis et les militants de l'opposition dans le nord de la Syrie, en plus de lutter contre les forces gouvernementales irakiennes à Falloujah, leur bastion en Irak.

Le gouvernement de la Syrie n'a pas mis les pieds à Raqqa depuis août 2014, moment où l'ÉI a saisi la base aérienne militaire de Tabqa et tué de nombreux soldats syriens. La capitale provinciale, Raqqa, est devenue le quartier général des extrémistes.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), un organisme établi au Royaume-Uni, les troupes syriennes sont parvenues aux limites administratives de la province de Raqqa avec le concours des frappes aériennes russes. Il a précisé que 26 combattants de l'ÉI et 9 soldats avaient perdu la vie durant des affrontements s'étant étalés sur 3 jours.

La branche médiatique du Hezbollah, un groupe libanais qui se bat aux côtés des forces du président syrien Bachar el-Assad, a rapporté que l'armée syrienne était arrivée à la frontière de la province après avoir réalisé une avancée de six kilomètres, samedi après-midi.

La ligne de front se trouve maintenant à 80 kilomètres de la ville de Raqqa.

Les soldats syriens ont amorcé leur offensive vers la province mercredi, soit le même jour où les forces appuyées par Washington ont lancé une attaque contre Manbij, un autre fief de l'ÉI situé à 115 kilomètres au nord-ouest de Raqqa. Il n'a pas été possible de déterminer si les deux assauts avaient été coordonnés.

Les Forces démocratiques syriennes, qui sont dominées par les Kurdes et bénéficient du soutien des Américains, se sont rapprochées de Manbij, qui se trouve sur un important axe de ravitaillement reliant la Turquie à Raqqa.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!