NOUVELLES
04/06/2016 10:14 EDT | Actualisé 05/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016/Préparation: la Mannschaft lève une partie des doutes

L'Allemagne a levé une partie des doutes en s'imposant contre la Hongrie 2 à 0 à Gelsenkirchen, pour son dernier test avant le début de l'Euro-2016 (10 juin-10 juillet), avec une production offensive intéressante, mais une défense qui flotte encore par moments.

Les Allemands ont remis de l'ordre dans la maison, après la défaite surprise contre la Slovaquie (3-1) une semaine plus tôt à Augsbourg.

Ce revers inattendu du champion du monde avait confirmé les craintes sur la défense allemande, privée de l'un de ses piliers, Mats Hummels, qui figure dans la liste des 23 retenus par Joachim Löw mais qui ne devrait être disponible que le 21 juin pour le 3e match des Allemands à l'Euro.

Samedi, faute de se rassurer défensivement avec une charnière axiale composée de Antonio Rüdiger et Jérôme Boateng, la Mannschaft s'est rassurée avec une bonne animation offensive.

Les Allemands ont trouvé le chemin des filets à la 39e minute, par un but contre son camp d'Adam Lang, sur un beau mouvement côté gauche entre Tony Kroos, Mesut Özil, Jonas Hector et Mario Götze, qui a mis la pression sur son défenseur à la réception du centre d'Hector.

L'ouverture du score allemande aurait dû tomber bien plus tôt, l'arbitre de la rencontre refusant injustement un but à Julian Draxler dans la première minute de jeu.

Thomas Müller a tenté sa chance à la 11e minute, mais c'était sans compter le gardien hongrois, le vétéran Gabor Kiraly (40 ans), et Rüdiger a raté le cadre de la tête, seul à 6 mètres du but, sur le corner suivant.

Müller a finalement doublé la mise à la 64e minute: sur une tête de Mario Gomez en position de hors-jeu, Kiraly ne pouvait que repousser la balle dans sa surface, reprise victorieusement par Müller, en renard des surfaces.

Privé de Hummels, Löw se cherche encore défensivement: il a aligné d'entrée Jonas Hector, puis Emre Can en seconde période côté gauche. Quelques flottements dans l'axe ont failli se payer cher, mais la Hongrie n'avait pas les armes pour inquiéter Manuel Neuer.

Les Allemands peuvent se satisfaire d'avoir fini la rencontre sans encaisser de but, une première depuis un an.

Comme prévu, Bastian Schweinsteiger, touché à un genou et indisponible depuis le 22 mars, a disputé une bonne vingtaine de minutes au milieu de terrain.

Les Allemands, placés dans le groupe C, débuteront l'Euro le 12 juin contre l'Ukraine à Lille, avant de rencontrer la Pologne le 16 juin à Saint-Denis et l'Irlande du Nord le 21 juin à Paris.

ryj-tba/pyv

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!