POLITIQUE
04/06/2016 04:16 EDT | Actualisé 04/06/2016 04:16 EDT

Vigile et manifestation pour les CPE: la CSN intensifie sa pression

QUÉBEC — Plusieurs travailleuses en Centre de la petite enfance (CPE), en milieu familial régi et en milieu scolaire affiliés à la CSN ont marché des plaines d'Abraham vers l'Assemblée nationale, à Québec, samedi après-midi.

Selon la CSN, qui organisait le rassemblement, environ 700 personnes ont participé au rassemblement.

Les travailleurs dénonçaient les compressions, qui, selon eux, s'attaquent au personnel, mais également à la qualité des services éducatifs offerts aux enfants. Ils soutiennent que ces coupes fragilisent la pérennité des CPE et l'universalité des services.

Les manifestants ont rejoint un plus petit groupe également formé de travailleurs en milieu de garde qui avait entamé, depuis 13 heures vendredi, une vigile devant l'Assemblée nationale.

La présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN, Ann Gingras, affirme que le but de la vigile "était de maintenir une présence pendant 24 heures devant l'Assemblée nationale".

"Les prix ont augmenté beaucoup dernièrement et la place du privé a augmenté de 1 042 pour cent depuis 2007", a ajouté Mme Gingras.

Avec l'ensemble du rassemblement, les syndicalistes voulaient ainsi démontrer au gouvernement leur mécontentement face aux politiques actuelles en matière de services de garde.

Selon Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN, le gouvernement favorise les garderies "commerciales". Elle soutient qu'il faut mettre encore plus de pression sur le gouvernement pour qu'il réinvestisse dans le réseau public alors que la session parlementaire tire à sa fin.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Manifestation des CPE devant le parlement (2 février 2016) Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!