DIVERTISSEMENT
03/06/2016 09:44 EDT | Actualisé 03/06/2016 10:05 EDT

Télé-Québec, nouveau «canal famille»

funstock via Getty Images
Family watching TV - Soft focus

Les habitudes télévisuelles des Québécois changent de plus en plus, y compris celles des jeunes. Télé-Québec pose le constat que ses petits téléspectateurs, une fois passé l’âge de Toc Toc Toc, des Salmigondis et de quelques épisodes de Subito texto, délaissent le petit écran pour n’y revenir qu’en début de trentaine, lorsqu’ils ont eux-mêmes des enfants et sentent la fibre nostalgique les gagner.

Denis Dubois, directeur général de la programmation, qui en connaît une mèche sur l’univers jeunesse pour avoir orchestré la transformation de Canal Famille en VRAK TV, en 2001, lancé KARV l’anti-gala et développé la chaîne pour enfants Yoopa, en 2010, ne croit plus tellement au potentiel des fictions s’adressant à proprement parler aux adolescents et préadolescents, à vocation pédagogique, estimant que les jeunes perçoivent probablement une condescendance dans cette tendance à les cloisonner en leur offrant des produits distincts du reste de la programmation régulière.

Paradoxalement, le créneau jeunesse de Télé-Québec a augmenté ses parts de marché jusqu’à 19,4%, ce printemps, auprès des 2 à 11 ans, preuve que la demande devant ce type de contenu est encore bien réelle.

C’est pourquoi l’antenne de la rue Fullum cherchera désormais à se positionner quelque part au milieu de ces nouvelles réalités dans les années à venir, avec une approche axée sur la famille et des productions qui plairont autant aux 8-10 ans qu’à leurs parents, sans bien sûr oublier les tout-petits. En conférence de presse, jeudi matin, on a utilisé l’exemple de l’émission Génial!, animée par Stéphane Bellavance, qui intéresse toutes les tranches d’âge à la science depuis déjà six ans, pour illustrer l’orientation adoptée, qui s’appliquera graduellement au fil des saisons.

Télé-Québec ne deviendra ainsi pas le Canal Famille de l’époque avec arbre vert en guise de logo et dessins animés comiques pour dérider les gamins, mais bien une station que les progénitures prendront plaisir à syntoniser, tout autant que papa et maman.

LIRE AUSSI:

Un gala par et pour les jeunes à Télé-Québec

Cochon d’inde et chaîne YouTube

Pour ce faire, trois nouveautés sont au programme pour l’instant. D’abord, on se réjouit d’apprendre que Télé-Québec mettra sur pied, à la fin de l’été 2017, son propre gala pour les jeunes, à la façon de KARV l’anti-gala, que VRAK a éliminé de sa grille-horaire. L’événement produit par Pamplemousse Média reposera sur des distinctions honorifiques remises à des personnalités inspirantes, et la majeure partie de la fête, de son titre jusqu’aux gagnants, sera décidée par les jeunes. Lisez notre autre texte à ce sujet sur le Huffington Post Québec.

Ensuite, à l’hiver 2017, du lundi au vendredi, probablement à l’heure du souper, on s’amusera avec Cochon Dingue, un magazine qui vise particulièrement les 8 à 10 ans, mais qui devrait divertir un public beaucoup plus large, étant donné que François Avard en est l’auteur. Non, l’homme derrière Les Bougon et Les beaux malaises n’écrit pas que des répliques salées ou controversées; il a aussi longtemps pondu des textes pour Ramdam, projet qui lui a d’ailleurs valu deux trophées Gémeaux.

Pascal Morrissette, Valérie Chevalier, Pascal Barriault et Marilou Morin animeront à quatre Cochon Dingue, une douce folie où s’enchaîneront trouvailles insolites, jeux enlevants, reportages loufoques et sketchs délirants, entrecoupés des commentaires d’une personnalité invitée et, surtout, d’un drôle de cochon d’Inde parlant. C’est nul autre que Marc Labrèche qui prêtera sa voix à la sympathique petite bête. Dans chaque épisode, on déclinera un thème de mille et une façons, de sorte que les bambins apprendront sans doute beaucoup sans même s’en rendre compte entre deux éclats de rire. À titre d’exemple, le cochon d’Inde aura sa chronique «Couine, couine, jase, jase». Un volet web, le Wikidingue, une encyclopédie virtuelle ludique et visuellement attrayante, viendra complémenter le contenu de Cochon Dingue. Bref, on ne devrait pas s’ennuyer avec cette production de Trio Orange.

Puis, dès l’automne prochain, on aura un premier bonbon à se mettre sous la dent avec Conseils de famille, une comédie produite par KOTV qui se déploiera sous forme de vignettes humoristiques, avec une histoire qui avancera au fil des épisodes (que Télé-Québec présentera d’abord une fois par semaine, puis en formule «multi-jours» après un certain temps). Choc de générations, de valeurs et de personnalités sont au cœur de ce portrait de famille décapant, où Clovis (Sam-Éloi Girard), 13 ans, est probablement le plus sage. Comme l’a indiqué Denis Dubois aux journalistes, Clovis vit dans un clan «de fous», dysfonctionnel et déjanté, et considère qu’il est lui-même celui qui a le plus d’allure dans sa maison… et il n’a pas tort!

Ainsi, c’est du point de vue du garçon qu’on regardera aller son père et sa belle-mère, Yves et Vicky (Pierre-François Legendre et Catherine Trudeau, les mythiques Carlos et Lyne-la-pas-fine des Invincibles!), ses sœurs Sophie et Alexandra (Rose-Anne Déry et Rosalie Vaillancourt), la mère de sa belle-mère, Diane (Sylvie Potvin), sa mère absente, Catherine (Geneviève Brouillette) et le colocataire de ses sœurs, Jean-Max (Irdens Exantus), tous aux prises avec des questionnements existentiels, chacun à sa façon. Tous se permettront d’offrir des conseils à Clovis qui, las des déboires et des recommandations boiteuses de ses proches, pour évacuer la pression, se réfugie souvent dans sa chambre, où il filme des capsules pour sa chaîne YouTube, Comment survivre à sa famille. Dans son dessein d’offre multiplateforme, Télé-Québec rendra accessible sur le web la chaîne YouTube de Clovis, une jolie manière d’attirer les jeunes vers la télévision pour prolonger le plaisir d’un écran à l’autre.

L’idée originale de ce joyeux tourbillon fictif est de Marie-Hélène Lebeau-Taschereau et un bataillon d’auteurs talentueux, incluant Caroline Allard et Louis-Philippe Rivard, et le script-éditeur Benoît Pelletier, en signent les textes. Le Huffington Post Québec vous reparlera de Conseils de famille au cours de l’été.

Enfin, Télé-Québec présentera encore 69 épisodes de Subito Texto avant que ce dernier rendez-vous ne tire sa révérence pour de bon, à l’hiver 2017.

INOLTRE SU HUFFPOST