POLITIQUE
03/06/2016 01:09 EDT | Actualisé 03/06/2016 01:09 EDT

Elizabeth May souhaite rouvrir une enquête sur des appels automatisés

Darryl Dyck/CP

La chef du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands, Elizabeth May, demande la réouverture de l'enquête sur de présumés appels automatisés qui seraient survenus pendant l'élection fédérale de 2008.

Selon Elizabeth May, ces appels automatisés auraient influencé le vote des élections fédérales en 2008 dans la circonscription de Saanich-Gulf Islands. Le candidat du Parti conservateur en difficulté dans la circonscription à l'époque, Gary Lunn, aurait bénéficié d'une vague d'appels automatisés provenant d'un groupe d'opérations secrètes du camp conservateur et destinée à induire en erreur les électeurs du Nouveau Parti démocratique (NPD). Gary Lunn avait remporté le siège de la circonscription lors de l'élection.

Elizabeth May a également déclaré que cette pratique s'est reproduite lors des élections fédérales de 2011.

Mme May affirme que des éléments sur cette affaire ont été divulgués par le Sénateur Mike Duffy lors de son témoignage devant la Couronne en décembre dernier. Elle a demandé officiellement à Élections Canada et à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de rouvrir l'enquête immédiatement et s'étonne que les propos tenus par Mike Duffy n'aient pas fait l'objet d'une enquête sur cette affaire.

Ce n'est pas la première fois qu'Élizabeth May appelle à rouvrir le dossier. Déjà en décembre 2015, elle avait appelé à la réouverture de l'enquête en compagnie du candidat libéral Briony Penn et d'un officiel du NPD.

Élections Canada a déclaré que toute ouverture d'enquête doit être décidée par le commissaire aux élections fédérales.

Voir aussi:

Galerie photo 142 drapeaux proposés par les Canadiens en 1964 Voyez les images