NOUVELLES
02/06/2016 02:29 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

Suède: 5 ans de prison pour avoir préparé un attentat-suicide

Reconnu coupable d'avoir préparé un attentat-suicide, un jeune Suédois musulman radicalisé, signalé aux autorités par sa mère, a été condamné jeudi à cinq ans de prison par un tribunal de Stockholm.

Décrit comme un "loup solitaire", Aydin Sevigin, un étudiant de 20 ans sans histoires, ne faisait pas mystère de ses sympathies pour le groupe Etat islamique (EI) et a reconnu avoir voulu "mourir en martyr".

L'accusé a toutefois systématiquement nié avoir eu l'intention de commettre un attentat en Suède. Le tribunal ne l'a pas cru, bien que l'enquête n'ait pas permis d'identifier de cible potentielle.

En juin 2015, il avait tenté de se rendre en Syrie en passant par la Turquie qui l'a expulsé à deux reprises. Devant cet échec, il avait décidé de frapper sur le sol suédois, affirme l'accusation.

Aydin Sevigin avait été arrêté en février 2016 par les services du contre-terrorisme suédois (Säpo), alertés par sa mère qui avait découvert des achats suspects effectués par son fils: des bouteilles d'acétone, des allumettes, des billes d'acier, une cocotte-minute, du fil électrique, des piles et de l'adhésif.

Ces composants peuvent servir à fabriquer des explosifs du type de ceux utilisés par les auteurs de l'attentat de Boston (Etats-Unis) qui avaient fait trois morts et 264 blessés en avril 2013, selon un expert appelé à la barre. L'acétone apparaît aussi dans l'enquête sur les attentats de Paris et de Bruxelles.

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont retrouvé un téléphone portable dont le mot de passe est "jihad".

cbw/gab/pjs/at