NOUVELLES
02/06/2016 17:14 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

Série noire pour les as de l'aviation militaire américaine

Deux avions de patrouille acrobatique militaire se sont écrasés jeudi dans des accidents séparés aux Etats-Unis, dont l'un juste après un passage au-dessus du président Obama lors d'une cérémonie.

Un F-16 des Thunderbirds, la patrouille acrobatique de l'US Air Force, s'est écrasé dans le Colorado (ouest), peu de temps après avoir survolé une cérémonie de remise de diplômes à des élèves officiers de l'aviation, à laquelle participait le président Obama.

Le pilote s'est éjecté et est sain et sauf, a indiqué un responsable de l'armée de l'air sous couvert d'anonymat.

Le président américain a pu saluer le pilote victime de l'accident sur la base aérienne de Peterson, près du lieu du crash, avant de s'envoler pour Washington à bord d'Air Force One, l'avion présidentiel.

Selon le responsable de l'US Air Force, l'avion s'est écrasé "peu de temps après avoir survolé la cérémonie de remise de diplômes" de l'Académie de l'armée de l'air à Colorado Springs.

L'accident s'est produit à environ cinq milles marins (environ neuf kilomètres) de la base Peterson.

Un peu plus tard, un F/A 18 Hornet des Blue Angels, la patrouille acrobatique de l'aéronavale, s'est écrasé au décollage sur l'aéroport de Smyrna dans le Tennessee (centre), son pilote trouvant la mort dans l'accident.

L'appareil allait "commencer un entraînement" en milieu d'après-midi lorsque l'accident est survenu, a déclaré un porte-parole du commandement de l'aéronavale américaine de San Diego, le lieutenant Clinton Beard.

"Les cinq autres avions des Blue Angels n'ont pas été impliqués dans l'accident et ont bien atterri sans incident peu après", a-t-il dit.

L'accident est survenu à environ deux milles marins (près de quatre kilomètres) de la piste.

"Le pilote est mort de ses blessures", a indiqué le porte-parole.

Un meeting aérien est prévu sur l'aéroport de Smyrna le week-end prochain et la participation des Blue Angels avait été annoncée.

Dans son discours de Colorado Springs face aux jeunes élèves officiers, le président américain a défendu son approche controversée du conflit syrien, mettant en garde contre le risque pour les Etats-Unis de se laisser entraîner dans une nouvelle guerre civile au Moyen-Orient.

lby/elc/faa