NOUVELLES
02/06/2016 17:53 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

LHJMQ : la solution n'est pas dans les bagarres

La Ligue de hockey junior majeur du Québec veut améliorer son produit, mais ça ne passera pas par plus de bagarres, selon les échos d'une réunion spéciale tenue jeudi, à Charlottetown, en marge des assises du circuit.

Un texte de François Le Blanc

Les 18 propriétaires et le commissaire Gilles Courteau étaient réunis pour faire le point sur les baisses d'assistance dans plusieurs villes. Plusieurs aspects ont été discutés franchement, mais les participants n'ont pas donné de détails.

Le bruit courait dans les heures précédentes que l'ordre du jour porterait sur une demande de permettre plus de bagarres et surtout, de laisser les joueurs être plus rudes.

On a parlé du spectacle, de l'état du jeu dans la Ligue nationale de hockey, dans l'Ouest et en Ontario", explique Bobby Smith, propriétaire des Mooseheads.

Depuis un an, dans les arénas du circuit, des partisans et des membres d'équipes estiment que la diminution du nombre de spectateurs résulte d'un moins grand nombre de bagarres et d'un manque d'uniformité dans l'attribution des punitions.

Mais selon Gilles Courteau, ç'a n'a aucun rapport.

" On est conscient du contexte économique et du dollar-loisir à dépenser. On veut faire aussi des efforts pour aller chercher le groupe des 15-25 ans », souligne le commissaire. On a fait du progrès sur la situation des bagarres. Il n'y a personne qui veut en faire la promotion. On a discuté de l'émotion durant les matchs. Mais y a personne qui va retourner en 1975. »

Cette réunion extraordinaire a été convoquée par Bobby Smith, propriétaire majoritaire des Mooseheads d'Halifax.

Il y avait plusieurs inquiétudes, car on prêtait à Smith l'intention de vouloir plus de bagarres. Il se plaignait d'un manque de robustesse dans la ligue.

Au mois de mars, l'ancienne vedette du Canadien de Montréal et des North Stars du Minnesota a publié un article d'opinion dans le Globe and Mail, dans lequel il prend la défense des bagarres.

« Tout le monde comprend mon opinion », explique Smith. "Je n'ai pas peur de dire ça. Tous ont une opinion sur la ligue. Nous voulons continuer d'améliorer la ligue. "

Smith ne croit pas que le jeu sera plus sécuritaire si les batailles sont éliminées.