NOUVELLES
02/06/2016 04:34 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

Les grèves causent une importante panne d'électricité en France

PARIS — Les grévistes qui dénoncent l'intention du gouvernement français de réformer le milieu du travail ont plongé une partie de l'ouest du pays dans le noir, jeudi, en plus de bloquer des liens ferroviaires autour de Paris.

Les employés des centrales nucléaires et des transports ferroviaires ont des demandes qui leur sont propres, mais ils exploitent aussi des mois de mécontentement face aux intentions du gouvernement.

Les membres de la Confédération générale du travail de 16 des 19 centrales nucléaires du pays ont voté pour une grève d'une journée, jeudi. Les centrales nucléaires produisent l'essentiel de l'électricité en France.

La loi impose à ces centrales de maintenir une production minimum, même en temps de grève, pour des raisons de sécurité nationale. Mais des employés en Bretagne ont interrompu la production d'une centrale de Saint-Malo-de-Guernac, plongeant au moins 120 000 abonnés dans le noir, selon le réseau électrique RTE.

L'alimentation avait essentiellement été rétablie en début d'après-midi, a dit un dirigeant de RTE sous le couvert de l'anonymat. On ne rapporte aucun autre incident relativement aux grèves.

Des manifestants ont aussi brièvement bloqué des voies ferrées à la Gare de Lyon, dans l'est de Paris, selon la station de télévision LCI. Des syndiqués doivent défiler dans les rues de Paris au cours des prochaines heures.

La circulation des TGV et des trains de banlieue a été perturbée pour une deuxième journée jeudi, en raison de la grève de certains employés. Des employés des transports en commun de Paris ont également débrayé, mais l'impact sur le service de métro et d'autobus a été minime.