NOUVELLES
02/06/2016 01:27 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

Le roi de Suède n'aime pas le futur Centre Nobel et le dit

Le roi de Suède Carl XVI Gustaf est sorti jeudi de sa réserve en exprimant sa désapprobation face à un projet de Centre Nobel trop "gigantesque" à son goût pour le centre de Stockholm.

Le projet de la Fondation Nobel, dessiné par le Britannique David Chipperfield, consiste en un bâtiment doré à angles droits, sur un quai où une vieille douane est promise à la démolition.

Du fait de sa taille et de son style qui tranche avec l'usage très classique de la pierre dans les environs, l'édifice a de nombreux détracteurs. Le roi et la reine Silvia ont confié au quotidien de référence Dagens Nyheter qu'ils en faisaient partie.

"Le fait que le bâtiment soit devenu si grand et ait atterri un peu au mauvais endroit, c'est dommage", a déclaré Carl XVI Gustaf.

"Il n'est pas nécessaire qu'il soit si gigantesque, qu'il ait ces volumes immenses. Il faudrait le réduire et l'orienter dans une autre direction", a ajouté le monarque, qui ne jouit d'aucun pouvoir.

Il n'aime pas la couleur non plus. "Elle sera puissante. Dominante, vraiment dominante", selon lui.

Le projet, qui a déjà perdu un étage à l'issue de l'enquête publique, a été approuvé le 25 avril par le conseil municipal. La Fondation Nobel espère démarrer les travaux en 2017, mais des procédures judiciaires risquent de les retarder.

Le nouveau bâtiment doit rassembler toutes les activités de la Fondation (cérémonies, activités scientifiques, expositions, administration, etc.), à l'exception du banquet Nobel qui restera à l'Hôtel de Ville.

Des mécènes, dont les famille Wallenberg, l'une des plus riches du pays, et Persson, qui contrôle la chaîne de prêt-à-porter H&M, financeront l'essentiel de la construction.

hh/gab/ia

HENNES & MAURITZ