NOUVELLES
02/06/2016 08:40 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

La Banque de Montréal grossit son équipe américaine de fusions et acquisitions

TORONTO — La Banque de Montréal dit s'attendre à accroître ses activités de fusions et acquisitions aux États-Unis grâce à sa prise de contrôle d'un cabinet de services-conseils de Minneapolis, qui deviendra une division de BMO Marchés des capitaux.

La banque a annoncé jeudi avoir conclu une entente définitive pour acquérir Green Holcomb Fisher, une société spécialisée dans les conseils pour les fusions et acquisitions. Les détails financiers de l'entente n'ont pas été dévoilés.

L'accord devra d'abord obtenir les approbations réglementaires d'usage et il devrait être conclu d'ici la fin du quatrième trimestre de l'exercice financier de la banque, le 31 octobre.

La Banque de Montréal affirme que l'acquisition de Green Holcomb Fisher complémentera ses activités existantes de fusions et acquisitions aux États-Unis et qu'elle devrait doubler le nombre de transactions qu'elle traite dans ce pays. 

L'an dernier, les deux entreprises ont prodigué des conseils pour un total de 90 transactions de fusions et acquisitions, dont la valeur atteignant 77 milliards $ en tout.

Les principaux secteurs d'activité de Green Holcomb Fisher sont essentiellement les mêmes que ceux de la Banque de Montréal, a fait valoir cette dernière. Ils comptent notamment les valeurs industrielles, l'alimentation, les produits de consommation et le secteur du détail, les soins de santé, la technologie, les services aux entreprises et l'énergie.

Outre son siège social de Minneapolis, Green Holcomb Fisher détient des bureaux à Seattle et à Atlanta.