NOUVELLES
02/06/2016 06:11 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

GB: les magasins BHS vont fermer, 8.000 emplois supprimés et 3.000 en danger

La chaîne de grands magasins britanniques BHS, fondée en 1928, va mettre la clef sous la porte faute de repreneur, laissant sur le carreau ses 8.000 salariés.

Les 163 magasins vont progressivement fermer leurs portes dans les prochaines semaines, ont annoncé les administrateurs judiciaires du cabinet Duff & Phelps dans un communiqué.

Quelque 8.000 emplois directs devraient en conséquence être supprimés tandis que 3.000 personnes extérieures à l'entreprise mais travaillant actuellement dans les magasins BHS risquent de perdre également leur travail.

L'enseigne avait été placée sous administration judiciaire fin avril en raison de ses problèmes financiers mais il n'a pas été possible de trouver un repreneur crédible, affirme Duff & Phelps.

"De multiples offres ont été reçues mais aucune n'a permis de finaliser un accord en raison des fonds qui étaient nécessaires pour assurer un avenir à l'entreprise", selon les administrateurs.

La chaîne, née en 1928 dans le quartier londonien de Brixton, avait été rachetée l'an dernier par l'homme d'affaire Dominic Chappell pour une livre symbolique auprès du groupe Arcadia, qui possède notamment l'enseigne à succès Topshop.

Mais l'entrepreneur n'est pas parvenu à redresser la barre de BHS, lourdement endetté notamment en raison d'un trou dans son fonds de pension, et dont les clients sont de plus en plus séduits par d'autres concurrents meilleurs marché ou plus à la mode.

A moins d'un improbable sauvetage de dernière minute, la chute de BHS représentera la plus grosse faillite au Royaume-Uni dans le secteur depuis celle de Woolworths en 2008.

"Le commerce de centre-ville est en plein changement et, en cette période turbulente pour les détaillants, BHS est la dernière victime en date des mouvements sismiques auxquels nous assistons", a commenté Philip Duffy, du cabinet Duff & Phelps.

BHS a en effet subi la concurrence d'enseignes très bon marché comme Primark mais aussi du renouvellement des collections de ses concurrents milieu de gamme tel que Debenhams, ou encore de la vente sur internet. Le groupe a aussi pâti du développement dans le secteur de l'habillement des grandes chaînes de supermarchés présentes au Royaume-Uni, comme Tesco ou Asda.

Les clients ont aussitôt été priés de quitter certains magasins jeudi et le rideau de fer a été baissé, ont rapporté les médias britanniques.

L'affaire risque désormais de prendre une tournure politique, les deux derniers propriétaires de BHS ayant été très critiqués pour leur gestion de l'entreprise. Ils doivent tous deux être auditionnés ces prochaines semaines au Parlement.

jmi/pn/nos