NOUVELLES
02/06/2016 04:17 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

En cas de Brexit, les Britanniques ne pourraient plus travailler dans l'UE: Rajoy

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy prévient les Britanniques qu'en cas de Brexit ils perdraient le droit de s'établir et de travailler librement dans l'Union européenne, dans une interview diffusée jeudi par l'agence de presse espagnole EFE.

"Il me semble qu'une sortie du Royaume Uni de l'UE serait très mauvaise pour le Royaume Uni, pour l'Espagne et pour l'ensemble des Européens", déclare M. Rajoy dans la vidéo mise en ligne par EFE.

"L'Europe s'est construite sur la base de la libre circulation des personnes, des capitaux, des marchandises et de services, rappelle-t-il. Si le Royaume Uni quittait l'Europe, ceux qui en souffriraient le plus seraient les citoyens britanniques qui ne pourraient pas circuler librement, ni transférer des capitaux ou des marchandises".

"Les cent mille Espagnols qui travaillent au Royaume Uni en souffriraient beaucoup mais il y a 400.000 britanniques qui travaillent en Espagne qui se retrouveraient dans une situation terrible", a-t-il poursuivi.

Officiellement, 283.000 Britanniques se sont enregistrés comme résidant en Espagne mais leur nombre réel est évalué à entre de 800.000 et un million. Souvent installés dans le sud, ces citoyens européens peuvent y être soignés et travailler.

Les Britanniques doivent décider par référendum le 23 juin si leur pays reste ou non dans l'UE.

pmr/mck/bds