NOUVELLES
02/06/2016 13:22 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

Crosby ne triche pas lors des mises en jeu, selon Sullivan

L'entraîneur-chef des Penguins de Pittsburgh, Mike Sullivan, a pris la défense de Sidney Crosby lors d'une conférence téléphonique, jeudi, à la suite d'accusations de tricherie émises par certains joueurs des Sharks de San José.

Si Crosby triche lors de mises en jeu, alors tout le monde le fait, selon Sullivan.

Crosby a remporté une importante mise en jeu dans la zone des Sharks, lors du filet victorieux de Conor Sheary en prolongation, mercredi.

Ce but a permis aux Penguins de se donner une avance de 2-0 dans la série finale de la Coupe Stanley.

« Il est un grand leader, a noté Sullivan. Il prend les choses en main au sein de son trio, selon les situations. Il lit le jeu, dans le vrai sens de l'expression, et on en a eu une preuve en prolongation. »

D'après l'attaquant Logan Couture, Crosby obtient des passe-droits « à cause de qui il est ».

Le défenseur Marc-Édouard Vlasic est pour sa part d'avis que Crosby aurait dû être exclu lors de la mise en jeu décisive.

« Tous les joueurs de centre qui se présentent dans le cercle de mise en jeu cherchent à se donner un avantage, a affirmé Sullivan. C'est la réalité du hockey. »

« Leurs joueurs font les mêmes choses que les nôtres, a ajouté l'entraîneur. À mes yeux, ça fait partie du rôle des joueurs de centre de tenter de trouver des moyens de se procurer un avantage et de connaître du succès. Sidney ne fait rien de différent par rapport aux autres. En toute honnêteté, ça ne mérite pas de réponse. Mon attention est centrée sur notre groupe, en vue du troisième match, car nous voulons nous assurer que nous nous concentrons sur la tâche qui nous attend. »

Une recrue en constante amélioration

Sullivan a aussi rendu hommage à Sheary, une recrue de 23 ans mutée auprès de Crosby.

« Il a connu une saison mouvementée, parce qu'il a été rappelé et retourné aux mineures plusieurs fois, a rappelé Sullivan. Chaque fois qu'il est revenu ici, il a amélioré la constance de son jeu et a contribué davantage. Je ne peux suffisamment vanter son rendement pendant les séries éliminatoires. »

Les Penguins ont dominé la presque totalité des deux premières rencontres, mais les Sharks ont réalisé une impressionnante poussée en troisième période du deuxième match, qui a mené au but égalisateur de Justin Braun, avec 4:05 à écouler au temps réglementaire.

Sullivan s'attend à du jeu semblable à San José, là où la série se poursuivra, samedi. L'entraîneur-chef Peter DeBoer aura le privilège du dernier changement de trio à ce moment.

« Je suis satisfait de la façon dont nous avons joué, a dit Sullivan. Lorsque nous avons été contraints de jouer dans notre territoire, nous nous sommes défendus avec beaucoup de vigueur. Mon objectif principal est de m'assurer que nous traversons ces moments-là en limitant les dégâts. Et je pense que nos joueurs ont été excellents à cet égard. »