NOUVELLES
02/06/2016 18:16 EDT | Actualisé 03/06/2017 01:12 EDT

Copa America 2016 - Etats-Unis: retour aux origines pour Bedoya face à la Colombie

Le match d'ouverture de la Copa America 2016 (3-26 juin) vendredi entre les Etats-Unis et la Colombie à Santa Clara (Californie) aura une saveur particulière pour Alejandro Bedoya, international américain né aux Etats-Unis de parents colombiens

"Je viens juste d'avoir ma mère au téléphone, tout le monde dans la famille sera de mon côté pour ce match, mais c'est seulement pour ce match, car ils soutiennent tous la Colombie en temps normal", a expliqué Bedoya, en conférence de presse jeudi.

Le milieu de terrain qui évolue en France sous le maillot du FC Nantes depuis 2013, a avoué avoir été durablement marqué par le Mondial-1994 organisé par les Etats-Unis où le pays-hôte avait déjà affronté la Colombie, emmenée par Carlos Valderrama, reconnaissable à son abondante chevelure blonde, et présentée alors comme l'épouvantail du tournoi.

"J'avais sept ans, je me souviens très bien de mon père qui avait acheté des billets pour lui et pour mon grand-père", a raconté Bedoya, dont le père, le grand-père et un frère ont été eux-mêmes joueurs professionnels de football.

"J'avais suivi le match à la télé avec une perruque de Valderrama, c'est vraiment mes souvenirs les plus marquants de supporteur de la Colombie", a poursuivi Bedoya qui est passé par l'Ecosse et la Suède avant de s'imposer dans le Championnat de France.

La Colombie avait finalement été éliminé dès la phase de groupes après deux défaites en trois matches, dont une contre les Etats-Unis (2-1) avec un but contre son camp d'Andrés Escobar, assassiné peu après à son retour à Medellin.

Bedoya, âgé de 29 ans, s'attend à un match difficile contre la Colombie de James Rodriguez.

"Ils ont de très bons joueurs devant", a-t-il souligné.

Mais le précédent affrontement entre les deux équipes, un match amical remporté 2 à 1 par la Colombie en 2014 à Londres, l'incite à l'optimisme: "On s'était créé beaucoup d'occasions de buts et on aurait pu les battre, nous voulons montrer que nous sommes capables de jouer au même niveau que les meilleurs", a-t-il insisté.

Les Etats-Unis, qui restent sur une décevante 4e place dans la Gold Cup 2015 (Coupe continentale de la Concacaf), l'été dernier, affronteront ensuite le Costa Rica et le Paraguay dans ce groupe A très relevé.

rcw/jr/we