NOUVELLES
01/06/2016 16:28 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

USA: une pianiste hongroise accuse un professeur de relations sexuelles forcées

Une jeune pianiste hongroise lauréate de nombreux prix, qui faisait ses études à Los Angeles, a accusé un de ses professeurs de l'avoir fortement poussée à avoir des relations sexuelles pour obtenir de meilleures notes.

Tunde Krasznai, dont l'âge n'a pas été spécifié, a porté plainte mardi contre ce professeur, Robert Winter. Elle affirme avoir cédé à ses avances de peur de le voir ruiner sa carrière de pianiste.

Elle réclame des dommages-intérêts d'un montant non précisé.

Robert Winter, ainsi que l'Université de Californie, également citée dans la plainte, n'ont pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

Selon la plainte consultée par l'AFP, la jeune femme a rencontré M. Winter au printemps 2014 quand elle s'est inscrite dans une de ses classes. Un autre professeur l'aurait avertie que M. Winter avait la réputation de passer beaucoup de temps avec des étudiantes.

Robert Winter a aidé Tunde Krasznai à obtenir un visa d'étudiante pour rester aux Etats-Unis et leur relation a commencé en novembre 2014. A partir de là, selon la plainte, la jeune femme a accepté de passer trois nuits par semaine chez le professeur pour avoir des relations sexuelles. Celui-ci lui a changé rétroactivement des notes pour lui donner de meilleurs résultats, et il s'énervait lorsqu'elle fréquentait d'autres étudiants masculins.

La jeune femme, inquiète à propos de son visa, dit avoir continué à accepter des relations sexuelles avec le professeur jusqu'en juin 2015.

Tunde Krasznai est une pianiste renommée en Hongrie où elle a remporté ses premiers prix à l'âge de 11 ans.

jz/bdx/jpa