NOUVELLES
01/06/2016 10:18 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

USA: les autorités proposent une réduction du sel dans l'industrie alimentaire

Les autorités américaines ont annoncé mercredi des directives non contraignantes pour que les industries agro-alimentaires et de la restauration réduisent le sel dans leurs produits, une mesure réclamée de longue date par les autorités médicales et les groupes de consommateurs.

"Toutes les indications scientifiques montrent qu'il faut réduire les niveaux actuels de chlorure de sodium consommés", a souligné Susan Mayne, directrice du Centre de la sûreté alimentaire et de la nutrition de l'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments (FDA).

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), une réduction de 40% de la consommation de sel de cuisine au cours des dix prochaines années pourrait sauver 500.000 vies aux Etats-Unis et faire économiser près de 100 milliards de dollars en dépenses de santé.

Les Américains consomment en moyenne 3.400 milligrammes de sel de table par jour, soit près de 50% de plus que la quantité maximum recommandée par les experts médicaux, fixée à 2.300 mg.

Les directives proposées à l'industrie par la FDA, avec des objectifs à deux et dix ans, visent à aider les Américains à graduellement réduire le sel qu'ils consomment pour parvenir à 2.300 mg par jour, précise l'agence dans un communiqué.

Ces mesures viennent compléter de nombreux efforts déjà en cours effectués par l'industrie alimentaire et de la restauration pour diminuer les quantités de chlorure de sodium utilisées.

Une personne sur trois aux Etats-Unis souffre d'hypertension artérielle, une pathologie notamment liée à une nourriture riche en sel.

L'hypertension, un risque majeur de maladies cardiovasculaires et de mortalité, affecte également davantage les Noirs puisque un sur deux est concerné.

Il est aussi estimé que 10% des jeunes âgés de 8 à 17 ans ont de l'hypertension.

Une majorité d'Américains indiquent qu'ils surveillent le sel qu'ils consomment ou s'efforcent d'en réduire les quantités ajoutées à leurs aliments.

Mais ces efforts sont en grande partie vains car 70% du sodium qu'ils absorbent se trouve déjà dans les produits alimentaires achetés au supermarché, selon les CDC.

js/bdx