NOUVELLES
01/06/2016 08:31 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Une banlieue assiégée de Damas est ravitaillée pour la première fois depuis 2012

BEYROUTH — Une banlieue assiégée de la capitale syrienne a reçu un premier convoi d'aide humanitaire depuis 2012, au moment où les Nations unies disent examiner «toutes les options possibles» pour ravitailler les villes assiégées maintenant que l'échéancier annoncé par la communauté internationale a été dépassé.

Le Comité international de la Croix-Rouge a expliqué qu'un convoi mobilisé conjointement par l'ONU et le Croissant-Rouge syrien arabe a rejoint la banlieue de Daraya mercredi après-midi. L'ONU estime que la banlieue compte actuellement entre 4000 et 8000 habitants.

Daraya est soumise à un siège brutal des forces gouvernementales depuis que les résidants ont expulsé les forces de l'ordre au tout début du soulèvement populaire contre le régime de Bachar el-Assad, en 2011.

Un autre convoi de 36 camions est entré dans le quartier de Moadamiyeh, qui est lui aussi assiégé, pratiquement au même moment. Cette banlieue avait été ravitaillée il y a un mois.

L'armée russe, qui appuie le régime Assad avec des frappes aériennes, avait annoncé plus tôt pendant la journée que le gouvernement avait accepté une trêve de 48 heures autour de Daraya.

Le Groupe de soutien international à la Syrie — qui est composé de 26 pays, dont les États-Unis et la Russie — avait demandé à l'ONU de mettre immédiatement en place un programme de ponts aériens et de largages à compter du 1er juin, si on continuait à lui interdire l'accès aux zones désignées.

L'émissaire de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a toutefois précisé que les largages, qui sont nettement plus dispendieux que les livraisons terrestres, ne seront utilisés qu'en tout dernier recours.