NOUVELLES
01/06/2016 01:30 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Taïwan: annulation d'une réforme controversée des programmes scolaires

Le nouveau gouvernement taïwanais a annulé une réforme controversée des programmes scolaires considérée par ses détracteurs comme favorable à Pékin.

Parmi les modifications contestées, il était par exemple écrit que Taïwan avait été "récupérée par la Chine", au lieu de "donnée à la Chine", à la fin de l'occupation japonaise en 1945.

Cette décision survient moins de deux semaines après l'arrivée au pouvoir du Parti démocratique progressiste (PDP), mouvement aux positions traditionnellement indépendantistes, et l'éviction du Kuomintang (KMT).

Le président sortant Ma Ying-jeou avait opéré un rapprochement spectaculaire avec Pékin.

La nouvelle présidente Tsai Ing-wen, issue des rangs du PDP, a promis le statu quo avec la Chine mais les relations se sont rafraîchies depuis sa victoire électorale.

Le ministère de l'Education a expliqué avoir pris sa décision mardi soir pour tenir compte de l'opinion.

Des étudiants en colère étaient entrés en force en juillet 2015 dans les locaux du ministère pour protester contre les changements de programme décidés par le KMT, qui épousaient selon eux la vision chinoise de l'Histoire.

Des arrestations avaient déclenché des manifestations dans toute l'île, envenimées par le suicide d'un étudiant.

L'ancienne Formose suit sa propre destinée depuis 1949, date à laquelle les nationalistes du KMT s'y étaient réfugiés après avoir été vaincus par les communistes de Mao Tsé-toung.

Pékin considère toujours l'île comme faisant partie intégrante de son territoire, susceptible d'être reprise par la force le cas échéant.

cty/lm/ev/rap