NOUVELLES
01/06/2016 09:26 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Somalie: un chef shebab probablement tué dans une frappe américaine (responsable américain)

Un chef shebab, qui avait coordonné des attaques des extrémistes islamistes somaliens en Somalie, au Kenya et en Ouganda, est "présumé mort" après avoir été visé par une frappe aérienne américaine, selon des responsables américains.

La frappe aérienne visant Abdulallahi Haji Da'ud a eu lieu vendredi et elle devrait permettre de "perturber les projets d'attaque à court terme", et sauver "de nombreuses vies innocentes" a souligné dans un communiqué le porte-parole du Pentagone, Peter Cook.

Le porte-parole ne s'est pas prononcé sur le sort du chef shebab, mais un responsable américain a indiqué à l'AFP que celui-ci était "présumé mort".

Les shebab sont des extrémistes islamistes liés à Al-Qaïda.

Ils ont revendiqué mercredi une attaque à la voiture piégée contre l'hôtel Ambassador à Mogadiscio, qui a fait un nombre indéterminé de victimes.

Des combats à l'arme à feu ont suivi l'explosion, selon une source sécuritaire.

Les shebab ont juré l'effondrement du gouvernement central soutenu par la communauté internationale et se livrent régulièrement à des attaques meurtrières en Somalie et dans les pays voisins.

Les Etats-Unis mènent régulièrement des frappes aériennes contre les shebab, souvent avec des drones.

Une cinquantaine de militaires américains, pour l'essentiel des forces spéciales, sont également dans le pays pour soutenir les forces somaliennes et les forces de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Selon le porte-parole du Pentagone, Abdulallahi Haji Da'ud était l'un des "principaux responsables militaires" des shebab, et avait été notamment le chef de l'Amniyat, le service de sécurité et de renseignement des shebab.

"Il a été le principal coordonnateur d'attaque des shebab en Somalie, au Kenya et en Ouganda", a-t-il déclaré.

La frappe a été menée dans le centre-sud de la Somalie.

wat-lby/vog