NOUVELLES
31/05/2016 23:08 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Scandale de corruption: le patron du foot indonésien expulsé de Singapour

Le patron du football indonésien a été expulsé de Singapour et se préparait mercredi à être entendu dans son pays dans un scandale de corruption après plus de deux mois de cavale.

La Nyalla Mattalitti, également au coeur d'une querelle qui avait débouché sur la suspension de l'Indonésie du football international par la Fifa l'année dernière, est rentré dans son pays mardi.

Il est accusé par les autorités indonésiennes de s'être servi d'une subvention de 5,3 milliards de roupies (350.000 euros) accordée par une chambre de commerce de la province du Java oriental pour acheter des actions dans une banque locale.

Lorsque le parquet avait déclaré en mars qu'il était suspect dans cette affaire, il avait fui, d'abord pour la Malaisie puis Singapour.

Après des semaines de procédures judiciaires, la cité-Etat a expulsé Mattalitti vers l'Indonésie, jugeant qu'il avait violé les lois sur l'immigration.

"M. La Nyalla Mattalitti, un ressortissant indonésien, a dépassé la durée de son visa de séjour et a contrevenu aux lois sur l'immigration", a déclaré le ministère singapourien de l'Intérieur dans un communiqué.

Le ministère indonésien de la Justice a déclaré qu'il serait envoyé au Java oriental pour y être entendu.

Sous la présidence de Mattaliti, la Fédération indonésienne de football (PSSI) --accusée de longue date de mauvaise gestion et de corruption-- s'est retrouvée au centre d'une dispute avec le gouvernement au sujet des clubs autorisés ou non à jouer en première division.

Cette situation avait conduit la Fifa à suspendre l'Indonésie, suspension qui a été levée le 13 mai dernier.

dsa/sr/ev/ig