Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le ministre chinois des Affaires étrangères réprimande un reporter canadien

OTTAWA — Le ministre des Affaires étrangères de la Chine, qui est présentement en visite au Canada, a réprimandé un journaliste canadien, mercredi, après que ce dernier l'eut interrogé sur le piètre bilan de son pays en matière de respect des droits de la personne.

Wang Yi a déclaré que le reporter du site web IPolitics avait agi de manière «irresponsable» en le questionnant sur ce sujet délicat et l'emprisonnement du Canadien Kevin Garratt pour espionnage.

M. Wang semblait réellement en colère alors qu'il sermonnait le journaliste à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, qui s'est déroulée dans le hall d'entrée de l'édifice abritant le quartier général d'Affaires mondiales Canada.

Par le biais d'un interprète, Wang Yi a affirmé que cette question portait préjudice à la Chine et que seuls les Chinois étaient en mesure de discuter de la performance de leur nation sur le plan du respect des droits de la personne.

La question du représentant d'IPolitics avait été approuvée par un groupe de journalistes provenant de plusieurs médias, dont La Presse Canadienne.

M. Dion a précisé qu'il avait parlé du cas de M. Garratt avec son homologue chinois et qu'il ne ratait jamais une occasion d'évoquer les droits de la personne et les dossiers consulaires épineux avec ses différents interlocuteurs étrangers, mais toujours de manière respectueuse.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.