NOUVELLES
01/06/2016 08:41 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

JO-2012: un boxeur turc parmi les nouveaux cas de dopage (AIBA)

Un boxeur turc figure parmi les 23 athlètes contrôlés positifs aux jeux Olympiques de Londres-2012, à l'issue de nouvelles analyses annoncées vendredi par le CIO, a-t-on appris mercredi auprès de l'Association internationale de boxe amateur (AIBA).

Il s'agit d'Adem Kilicci, qui avait été battu en quarts de finale à Londres dans la catégorie des -75 kg.

"Nous avons reçu notification du CIO de ce contrôle positif et nous avons suspendu provisoirement le boxeur", a indiqué l'AIBA à l'AFP.

Adem Kilicci, qui était qualifié pour les prochains Jeux de Rio (5-21 août), est donc pour le moment suspendu dans l'attente des résultats de l'analyse de l'échantillon B.

"Il faut que la boxe soit entièrement propre à Rio", a déclaré à l'AFP le président de l'AIBA, le Taïwanais Ching-Kuo Wu, alors que sa Fédération a également été mise en cause récemment pour un nombre trop faible de contrôles hors-compétition.

"Je l'ai dit ce jour au congrès de l'AIBA: nous devons nous assurer que la boxe sera entièrement propre aux jeux Olympiques de Rio et respectera entièrement le code de l'Agence mondiale antidopage" (AMA), a déclaré M. Wu.

L'AMA a indiqué mardi avoir transmis "un rapport à l'AIBA", où elle recommande "des améliorations dans le programme antidopage afin de répondre aux normes du code antidopage", alors qu'il est reproché à la Fédération d'avoir effectué très peu de contrôles hors-compétition au cours de l'année précédent les JO.

"Nous sommes très concernés par la lutte antidopage, nous avons mis en place un programme entièrement conforme aux exigences de l'AMA", a ajouté M. Wu, qui a annoncé que des responsables de l'AIBA avaient rendez-vous "jeudi matin pour une réunion à l'AMA à Lausanne".

"Sur chaque compétition de l'AIBA, nous avons toujours pratiqué des tests. Mais hors-compétition, je dois dire que cela n'était peut-être pas assez", a admis M. Wu.

Membre de la commission exécutive du CIO, réunie à Lausanne jusqu'à vendredi, M. Wu a également indiqué que le CIO "est entièrement au courant. C'est mon devoir de les informer. Nous faisons les choses correctement et rapidement".

ebe/pel