NOUVELLES
01/06/2016 10:29 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Est de l'Ukraine : les rebelles accusent Kiev d'avoir lancé un assaut près de Donetsk

Les rebelles prorusses de l'est de l'Ukraine ont accusé mercredi l'armée ukrainienne d'avoir lancé un assaut près des ruines de l'aéroport de Donetsk, la "capitale" de la république séparatiste.

L'armée ukrainienne a démenti toute offensive et reproché en retour aux rebelles d'être responsables de l'aggravation du conflit.

Ces accusations interviennent à un moment où Kiev et les observateurs étrangers de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE) constatent une "escalade" dans les affrontements ces dernières semaines, le nombre des soldats ukrainiens tués étant en nette augmentation.

Un combattant rebelle dont le nom de guerre est Moskva (Moscou) a affirmé que l'armée ukrainienne avait donné l'assaut samedi au nord de l'aéroport de Donetsk.

"Tout le terminal de l'aéroport a été touché par des tirs de canons antiaériens", a-t-il déclaré à l'AFP. L'aéroport de Donetsk avait été le théâtre de combats acharnés avant de passer sous le contrôle des séparatistes, en janvier 2015.

Un homme de 42 ans qui s'est présenté comme étant un combattant volontaire russe mais a refusé de fournir son identité a assuré à l'AFP que huit soldats des forces rebelles avaient été tués depuis lundi dans une ville située 10 km au nord de Donetsk.

Selon l'OSCE, 305 "explosions non identifiées" ont été recensées au nord et à l'ouest de cette ville entre lundi soir et mardi matin.

Le porte-parole militaire du président ukrainien Petro Porochenko, Oleksandr Motouzianyk, a confirmé la détérioration de la situation tout en accusant les rebelles d'en être responsables.

"Les forces armées ukrainiennes respectent le cessez-le-feu", a-t-il affirmé à l'AFP.

Mercredi, une porte-parole de la mission ukrainienne auprès de l'OSCE a pour sa part annoncé que 26 soldats ukrainiens avaient été tués en mai dans l'est de l'Ukraine.

L'ambassadeur américain en Ukraine, Geoffrey Pyatt, a déclaré à la presse mardi être "choqué par l'escalade constatée dans l'est de l'Ukraine ces derniers jours".

Après la libération de la pilote d'hélicoptère ukrainienne Nadia Savtchenko, détenue pendant deux ans en Russie, Petro Porochenko a promis la semaine dernière de récupérer la péninsule de Crimée, annexée en 2014 par la Russie, et les régions séparatistes de l'Est de l'Ukraine.

Ce pays est en proie depuis deux ans à un conflit opposant son armée à des séparatistes prorusses, soutenus militairement par la Russie selon Kiev et les Occidentaux, ce que Moscou dément.

Depuis son déclenchement en avril 2014, le conflit a fait près de 9.300 morts et plus d'un million et demi de personnes ont été déplacées. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, les affrontements meurtriers n'ont jamais cessé le long de la ligne de front.

is-zak/tbm/bds