POLITIQUE
01/06/2016 02:56 EDT | Actualisé 01/06/2016 05:22 EDT

Démolition de l'église de Pierreville : un «choix déchirant» mais nécessaire selon le maire

Radio-Canada.ca

Le maire de Pierreville, André Descoteaux, croit que la démolition de l'église Saint-Thomas, qui a commencé mardi, était inévitable. Il explique que la restauration aurait coûté 750 000 $ sur 5 ans, « une somme qu'on n'avait pas la capacité de dépenser », dit-il.

Un texte de Marilyn Marceau

M. Descoteaux souligne que sa municipalité compte 2200 habitants et qu'il y a une autre église sur le territoire.

«Il fallait faire un choix, c'était un choix qui était déchirant, mais il fallait le faire»

- André Descoteaux

Des citoyens rencontrés mardi nous ont déclaré ne pas voir de problème à démolir l'église, mais d'autres croient que c'est une grave erreur. L'artiste et commerçant Pierre Richard affirme que les opposants à la démolition ont présenté plusieurs projets à la municipalité.

André Descoteaux réplique que le problème était le financement de ces idées. « Ils avaient de très beaux projets, mais pas d'argent », a-t-il affirmé en entrevue à Chez nous le matin.

Le maire de Pierreville ajoute que depuis que la municipalité a acquis les terrains de l'église en 2009, « pas grand monde est venu cogner à la porte pour dire : nous autres on va se mobiliser, on va faire en sorte que cette église-là reste debout ».

Le maire affirme qu'un complexe funéraire est intéressé par le terrain, mais qu'un changement de zonage serait nécessaire pour qu'il puisse s'y installer.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Des églises du Québec qui ont changé de vocation Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!