NOUVELLES
01/06/2016 19:28 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Conor Sheary porte un dur coup aux Sharks

Les Penguins ont accentué leur avance à 2-0 en finale de la Coupe Stanley, mercredi, à la suite d'un triomphe de 2-1 en prolongation contre les Sharks de San José, à Pittsburgh.

Conor Sheary a fait bondir les partisans pennsylvaniens de leurs bancs dans les premiers instants de la quatrième période lorsqu'il a déployé un retentissant tir des poignets de l'enclave qui a trompé Martin Jones.

La frappe de Sheary s'est frayé un chemin entre les jambes d'un joueur des Sharks et a terminé son trajet à la droite de Jones. Les Californiens ont du coup subi une cinquième défaite de suite lorsqu'il y a une différence d'un but.

Phil Kessel et Justin Braun ont marqué les deux autres filets de part et d'autre.

Murray, fidèle au poste

Matt Murray a une fois de plus donné une occasion en or à ses coéquipiers de mettre une victoire en banque. Il a accordé deux buts ou moins dans six de ses sept dernières sorties. Et les troupiers de Mike Sullivan ont triomphé dans tous les cas.

D'ailleurs, le principal intéressé n'a que très peu goûté à la défaite depuis l'amorce du tournoi printanier. Il a effectivement été défait que quatre fois et affiche un taux de victoires de 77 % (13 gains contre 4 revers).

Le premier engagement a démontré qu'aucune équipe du circuit Bettman n'arrivait un tant soit peu à la cheville des Penguins en ce qui a trait à la rapidité. Sans dominer leurs rivaux, les Pennsylvaniens ont pris l'ascendant grâce à leur vitesse, mais Martin Jones s'est assuré de maintenir la marque vierge.

Le portier des Sharks n'a cependant rien pu faire à mi-chemin de la période médiane lorsque Carl Hagelin, Nick Bonino et Kessel ont uni leurs efforts pour décoincer le score.

Le trio des Penguins a profité d'une bévue de Roman Polak, qui a mis dans l'eau chaude son partenaire de défense Brenden Dillon, pour noircir la feuille de pointage.

Hagelin a soutiré la rondelle à Dillon en zone offensive, l'a aussitôt envoyée à Hagelin, qui a attendu que Jones commette le premier geste pour remettre l'objet à Kessel. Le franc-tireur des Penguins n'a eu qu'à rediriger le disque dans une cage déserte.

Cette réalisation a permis à Kessel d'atteindre le plateau des 10 réussites en éliminatoires. Seulement deux joueurs, soit Nikita Kucherov (11) et Joe Pavelski (13), ont fait scintiller la lumière à plus d'occasions.

Le premier but des Penguins n'a pas sonné le réveil offensif des Californiens. Les visiteurs ont dirigé leur 10e tir sur la cage de Murray au cours de la 39e minute de jeu.

Le portier des Penguins, très peu occupé, a réalisé 21 arrêts. Il a toutefois été bien servi par ses poteaux à maintes reprises. Le son des tiges transversale (1) et verticale (2) a retenti aux quatre coins du Consol Energy Center, semant la frayeur au sein de l'auditoire pennsylvanien.

La chance a abandonné la recrue de 22 ans avec un peu plus de quatre minutes à écouler au duel. La frappe de la pointe de Braun s'est faufilée entre plusieurs joueurs, avant de frapper la verticale à la droite de Murray et franchir la ligne rouge.

La recrue de 22 ans a eu de la difficulté à apercevoir le tir du défenseur puisque Joel Ward a pris le soin de lui voiler la vue.

Sheary a cependant coupé court aux aspirations des Sharks d'enlever la deuxième confrontation en prolongation. D'un tir précis, il a asséné un coup de massue aux Sharks.

Les deux formations prendront la direction de San José en vue du troisième rendez-vous. La prochaine rencontre est prévue samedi à 20 h (HAE).