NOUVELLES
01/06/2016 10:43 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Artur Beterbiev tient absolument à participer aux Jeux olympiques de Rio

MONTRÉAL — S'il n'en tient qu'à lui, Artur Beterbiev participera aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro. Et il y tient absolument, malgré les réticences de Yvon Michel et celles, à moindre échelle, de son entraîneur Marc Ramsay.

Beterbiev, qui se prépare pour son retour dans le ring après 12 mois d'absence, a clairement manifesté ses désirs mercredi, à l'issue de la conférence de presse visant à faire la promotion du gala du Groupe Yvon Michel (GYM), qui aura lieu ce samedi au Centre Bell.

Âgé de 31 ans, Beterbiev a remporté la médaille d'or lors des Championnats du monde amateur à Milan, en 2009, mais n'est jamais monté sur un podium olympique en deux tentatives. En 2008, à Pékin, il s'est incliné en huitième de finale avant de perdre en quarts de finale quatre ans plus tard, à Londres, chaque fois à titre de représentant de la Russie.

En mêlée de presse, mercredi, Beterbiev n'a pas caché qu'il veut gagner une médaille d'or olympique, et la décision de l'Association internationale de boxe amateur d'inclure les boxeurs professionnels au tournoi de Rio, au mois d'août, lui ouvre la porte.

Les réticences de Michel viennent du fait que Beterbiev devrait prendre part à un tournoi préparatoire en Amérique du Sud, au début de juillet, où il serait appelé à livrer au moins quatre combats sur une période de dix jours, avant de participer aux Jeux un mois plus tard. Et bien que GYM a le pouvoir, contractuellement, d'empêcher son précieux protégé de participer aux Jeux, l'organisation montréalaise prendra les moyens pour combler les désirs de Beterbiev, a mentionné Michel.

En attendant de savoir si ce désir se concrétisera, Beterbiev (9-0-0, 9 KO) tentera de poursuivre son travail de démolition depuis son entrée chez les professionnels contre l'Argentin Ezequiel Maderna (23-2-0, 15 K.-O.) dans un combat qui commencera sur le coup de minuit.

Si Beterbiev, selon Michel, est l'aspirant mondial le plus dangereux livre pour livre, il sera opposé à un rival solide, dont les deux défaites en carrière l'ont été à la suite de décisions, et qui n'a visité le tapis qu'une seule fois.

Sept autres combats seront à l'affiche, dont un chez les poids lourds entre Oscar Rivas (18-0-0, 13 K.-O.) et l'Américain Jeremy Bates (26-17-1, 22 K.-O.). Les Québécois Sébastien Bouchard, Vislan Dalkaev et Dario Bredicean seront également à l'affiche.