NOUVELLES
01/06/2016 10:46 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

Arrestation des premiers suspects liés à l'attentat au Burkina Faso

OUAGADOUGOU, Burkina Faso — Les autorités du Burkina Faso ont révélé, mercredi, avoir procédé aux premières arrestations en lien avec l'attentat contre un café et un hôtel de la capitale du pays d'Afrique de l'Ouest qui avait fait 30 morts en janvier.

Dans un communiqué, les forces de sécurité ont annoncé que les six étrangers arrêtés mardi avaient «hébergé les terroristes et facilité leurs activités», sans toutefois préciser si ces individus avaient participé à l'attaque contre les deux établissements d'Ouagadougou fréquentés par des Occidentaux.

L'assaut était le premier du genre à survenir dans la capitale du Burkina Faso et a suscité de l'inquiétude quant à la rapide propagation de l'extrémisme islamique.

Selon le communiqué, le cerveau de l'attentat n'a toujours pas été capturé.

La branche nord-africaine d'Al-Qaïda a revendiqué cette attaque, tout comme celle menée le 13 mars contre un populaire centre touristique en Côte d'Ivoire.