NOUVELLES
01/06/2016 11:41 EDT | Actualisé 02/06/2017 01:12 EDT

À quand des Africains dans la LNH?

BILLET - Non, ce n'est pas un mirage, il y aura bel et bien une Coupe d'Afrique de hockey sur glace. Les patinoires de Rabat et de Casablanca, au Maroc, vont accueillir la première Coupe d'Afrique des clubs de hockey.

Un texte de Robert Frosi

C'est en 2005, à l'initiative de trois frères montréalais, d'origine marocaine, que ce projet fou va voir le jour avec l'ouverture de la première patinoire à Rabat. Onze ans plus tard, Khalid Mrini va même devenir le premier président de la Fédération royale marocaine de hockey sur glace, la seule au Maghreb à être reconnue par la Fédération internationale.

J'ai joint au Maroc, le tout nouveau président qui m'a expliqué comment ce projet fou était né.

« C'est vrai qu'au début cela avait l'air d'un mirage. Il y a 11 ans, mon frère m'appelle dans mon bureau de Montréal et il me dit le plus simplement du monde : " Tu ne devineras jamais d'où je t'appelle? Je suis en train de patiner à Rabat". J'ai tout de suite pensé que c'était un de ses nouvelles plaisanteries, mais non, c'était vrai. Et de là est née l'idée de développer le hockey au Maroc ».

Tout cela ne s'est pas fait sans mal. Encore aujourd'hui, les dimensions des patinoires ne sont pas encore aux normes internationales. Mais le projet de la ville de Salé va bon train et on devrait voir sous peu, naître une véritable patinoire aux dimensions olympiques au pied des palmiers.

Khalid Mrini a été surpris par l'engouement des Marocains pour ce sport d'hiver, tellement que, dès la première année, il va emmener une équipe du Maroc au tournoi pee-wee de Québec.

À force d'envoyer des gens en Suisse et au Canada pour recevoir des formations, le niveau du jeu commence à en impressionner plus d'un. Ce parcours du combattant commence à être payant pour Khalid Mrini qui a la tête pleine de rêves.

Le premier va se réaliser du 24 au 31 juillet prochain avec la première Coupe d'Afrique des clubs. Les Aigles de Carthage de Tunisie vont se frotter aux Anubis et Pharaons d'Égypte, aux Corsaires d'Alger et aux deux équipes marocaines, les Bears de Casablanca et les Capitals de Rabat.

Avec cet évènement, le nouveau président du hockey marocain veut aider les autres pays à se mettre au niveau.

« C'est important que nous aidions nos frères tunisiens, algériens et égyptiens. Plus il y aura de compétition, plus le niveau augmentera en Afrique. On commence déjà à voir dans les rues de Rabat ou de Casa des chandails des Penguins de Pittbsurgh, j'en ai même vu des Bruins de Boston... Pour moi, un Montréalais d'adoption ce fut un choc! »

Quand on lui demande si un jour il y aura une équipe africaine au Championnat du monde, la réponse ne se fait pas attendre.

« Ahhh, ce n'est pas pour demain, mais sûrement pour après demain! Vous savez, les Marocains sont bien avancés et un Marocain est toujours là où on ne l'attend pas! »

Alors, évidemment, il se devait de répondre à l'ultime question de savoir quand on allait voir un joueur africain dans la LNH?

« Tout est possible. Vous savez que notre équipe nationale a six joueurs qui sont un pur produit local. D'ailleurs, nous nous sommes déjà frottés à des équipes suisses et canadiennes et à leurs entraîneurs respectifs. En 2012, le club montréalais Hockey Mont-Royal/Outremont s'était rendu dans un tournoi au Maroc et leur entraîneur Yves Letourneau avait été impressionné par le niveau des joueurs marocains.

« Alors, pour réponde à votre question, si un joueur africain sera un jour dans la LNH... Probablement bientôt! »