NOUVELLES
31/05/2016 10:59 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Un missile tiré du Yémen intercepté en Arabie saoudite (coalition arabe)

Un missile balistique tiré du Yémen a été intercepté dans la nuit de lundi à mardi en Arabie saoudite, a annoncé la coalition arabe dirigée par Ryad qui soutient militairement les autorités yéménites contre des rebelles chiites.

Selon la coalition, il s'agit du deuxième missile tiré du Yémen depuis le début de négociations de paix à Koweït entre les rebelles Houthis et le gouvernement du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, après un premier tir le 9 mai.

Les tirs de missiles, imputés aux rebelles Houthis alliés à des militaires yéménites restés fidèles à l'ancien président déchu Ali Abdallah Saleh, sont destinés à "rompre la trêve" instauré le 11 avril au Yémen et à "saboter les efforts de la communauté internationale pour faire aboutir les négociations de paix", a affirmé la coalition dans un communiqué.

Elle a mis en garde contre la répétition de ces tirs, avertissant qu'elle pourrait reconsidérer sa politique de "retenue pour défendre le territoire saoudien".

La coalition a indiqué avoir intercepté le missile et détruit ensuite la rampe à partir de laquelle il avait été tiré en territoire yéménite.

"De temps en temps la trêve est violée mais nous devons nous concentrer sur la recherche d'une solution politique à la crise yéménite", a déclaré dans la soirée le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir à l'issu d'un sommet à Ryad du Conseil de coopération du Golfe.

"Nous devons soutenir une solution pacifique et nous soutenons les pourparlers de Koweït", a-t-il affirmé.

abh/mh/it/feb