NOUVELLES
31/05/2016 09:55 EDT | Actualisé 01/06/2017 01:12 EDT

Tunisie - Six mois de prison avec sursis pour quatre footballeurs

Quatre footballeurs du Stade Tunisien ont été condamnés mardi à six de mois de prison avec sursis après l'agression d'un adversaire lors d'une rencontre de première division, a-t-on appris auprès du tribunal de première instance de Tunis.

Khaled Korbi, Mohamed Ben Ali, Kaïs Amdouni et Seifeddine Akremi ont été condamnés par le tribunal correctionnel à six mois de prison avec sursis pour "coups et blessures", a indiqué à l'AFP le porte-parole du tribunal de première instance de Tunis, Sofiene Sliti.

Deux d'entre eux, Hamdi Rouid et Hechem Abbes, ont bénéficié d'un non-lieu.

Une plainte avait été déposée par le gardien de l'AS Marsa, Youssef Trabelsi, après son agression par plusieurs adversaires au coup de sifflet final d'un match de la 27e journée le 22 mai sur le terrain du club tunisois (1-1).

Ces incidents ont fait couler beaucoup d'encre en Tunisie, où des violences sur et en dehors du terrain émaillent fréquemment des rencontres de l'élite professionnelle.

Sur le plan sportif, des sanctions avaient déjà été annoncées vendredi par la Fédération tunisienne de football (FTF), qui a notamment radié à vie trois des joueurs impliqués (Korbi, Amdouni, Akremi) et l'intendant du club.

Lanterne rouge du Championnat, le Stade Tunisien avait décidé dans la foulée son retrait de la compétition, dénonçant des décisions "injustes et illégitimes". "Radier à vie des joueurs est une première en Tunisie, ça n'a jamais existé", avait fait valoir à l'AFP un dirigeant, Jalel Ben Issa.

L'équipe tunisoise ne s'est effectivement pas présentée dimanche à Métlaoui, où elle devait disputer la 28e et antépénultième journée de Ligue 1.

gk/ah