DIVERTISSEMENT
31/05/2016 04:27 EDT

«Remue-Ménage»: jaser vasectomie et camps de vacances dans une même émission (PHOTOS)

Radio-Canada

Un magazine qui traite de la famille au sens large, de ses problématiques, de ses tumultes, de ses défis, à partir d’angles aussi variés que l’économie ou la santé, la politique ou l’éducation, pour ne nommer que ce exemples, dans une perspective concrète, avec les pieds sur terre et des exemples qui nous interpellent tous, sans discours alarmants, ni morale, ni condescendance?

Voilà une proposition plus que bienvenue dans le paysage télévisuel, en ces temps où on ne sait pas toujours à quel saint se vouer lorsqu’on est aux prises avec des questionnements. Rigoureux et bien documenté autant que ludique et accessible, véritablement captivant, le nouveau rendez-vous d’affaires publiques de Radio-Canada, Remue-Ménage, démarre ce soir, mardi 31 mai, à 20h, à Radio-Canada, et sera en ondes tout l’été.

Une multitude de thèmes touchant de larges pans de la société sont abordés dans cette série animée par Karina Marceau. Par exemple, c’est au premier épisode qu’on traite de vasectomie. Mise en contexte historique de la pratique, portrait de sa situation actuelle au Québec et ailleurs (dans bien des pays, la vasectomie a longtemps été, ou est encore, illégale), témoignage d’un urologue et d’hommes qui ont eu recours ou pas à la vasectomie, statistiques éclairantes: on explore véritablement le sujet sous toutes ses coutures.

Ça paraît lourd, énuméré ainsi? Sachez que ça ne l’est pas du tout, Remue-Ménage reposant sur un traitement dynamique. La même approche est utilisée pour parler du deuil chez les enfants. La directrice générale de Deuil Jeunesse, Josée Masson, ainsi qu’Alexandra, Anne-Catherine et Rose, trois jeunes filles qui ont perdu leur maman, expliquent comment cette réalité cruelle peut affecter une famille. Très matures, les petites interviewées s’expriment avec candeur, mais grande lucidité, sur leur drame.

«Le jour où ma mère est morte, j’ai réalisé que tu es chanceux si tu as des parents qui sont en vie, même à mon âge», avance Rose, qui dit aussi ne pas avoir pleuré au moment du décès de sa mère. L’importance d’apprendre aux enfants à identifier leurs émotions, de les laisser composer avec la mort selon leurs capacités d’enfants, sont quelques points importants soulevés dans cette réflexion.

Dans la première heure de Remue-Ménage, Karina Marceau rencontre également Camil Bouchard, auteur du rapport Un Québec fou de ses enfants, rendu public en 1991, pour faire le point avec lui sur notre rapport aux générations futures, 25 ans plus tard. L’homme se réjouit de constater qu’aujourd’hui, plusieurs mesures sociales ont été instaurées pour faciliter la vie des parents et des enfants, comme les Centres de la petite enfance (CPE), mais se désole en revanche de remarquer que les cas de maltraitance chez les bambins augmentent. Selon lui, il est urgent de se pencher sur le sort des personnes âgées, l’un des graves manquements de notre société.

Galerie photo «Remue-Ménage» à Radio-Canada Voyez les images

Chaque semaine, une telle entrevue viendra ponctuer les reportages de Remue-Ménage; Boucar Diouf, Sylvie Bernier et Arnaud Granata seront au nombre des interviewés. De courtes capsules pratiques, portant sur des concepts à traiter plus rapidement, comme les camps de vacances ou les collations pour bébés, conçues par l’équipe du magazine Planète F, sont aussi insérées.

Parmi les autres thématiques qui seront soulevées à Remue-Ménage, signalons les pères à la maison, «l’école inversée» (au moyen du web), l’aide aux devoirs par les grands-parents, l’héritage génétique et l’intégration des immigrants par le sport.

16 ans après la virulente sortie de Luc Picard au magazine Enjeux, en 1998, lorsque le comédien déplorait, avec ses collègues Germain Houde et Raymond Cloutier, que l’homme québécois était toujours représenté comme étant «mou» et sans envergure à la télévision québécoise, en opposition à une image de la femme toute-puissante et sans reproches alors projetée, Remue-Ménage s’intéressera à nouveau au débat pour tenter de savoir si le Québécois moyen s’impose désormais davantage auprès de son clan.

Remue-Ménage est une coproduction publique-privée, de Radio-Canada et la boîte Pixcom. Les reportages sont réalisés par les journalistes de Radio-Canada. Les 10 épisodes seront tous rediffusés à RDI, le dimanche, à 20h.